"Même quand c’est difficile, les Tornados surprennent"

Dylan Borlée a tout fait pour aider au mieux les collectifs belges à Tokyo.

"Même quand c’est difficile, les Tornados surprennent"
©BELGA
Laurent Monbaillu, à Tokyo
Pas plus que les autres relayeurs, Dylan Borlée ne regrette de s’être enfin établi au Village olympique en ce milieu de semaine. "On commençait à trouver le temps long à Mito", reconnaît le cadet des frères. "Ce n’était certes pas une prison, on était très...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet