Positif au Covid, le double champion du monde de la perche Sam Kendricks forfait pour les JO

"Nous sommes tristes de confirmer que Sam Kendricks a été testé positif au Covid-19 et ne pourra pas concourir aux Jeux olympiques de Tokyo", a écrit l'USOPC sur Twitter, à deux jours des qualifications de la perche, prévues samedi.

Positif au Covid, le double champion du monde de la perche Sam Kendricks forfait pour les JO
©AP
AFP & BELGA

L'Américain, médaillé de bronze aux JO de Rio, a été placé à l'isolement dans un hôtel, a précisé l'USOPC.

Même s'il avait été supplanté ces derniers mois par la montée en puissance d'Armand Duplantis, devenu le recordman du monde de la spécialité en 2020 (6,18 m), Kendricks (28 ans) pouvait faire valoir sa solide expérience pour tenter de titiller le prodige suédois (21 ans) et était l'un des grands favoris pour décrocher au moins un podium aux JO.

Avec un saut à 5,92 m, l'Américain est le deuxième performeur mondial de l'année en extérieur à égalité avec son compatriote Chris Nilsen et le Français Renaud Lavillenie.

La défection de Kendricks laisse la voie encore plus libre à Duplantis, le seul à avoir franchi une barre à plus de 6 m en 2021 en plein air (6,10 m, le 6 juin à Hengelo) et qui tentera d'obtenir à Tokyo le plus grand titre de sa jeune carrière après deux médailles d'or continentales (en 2018 en plein air à Berlin et en 2021 en salle à Torun).

Le Français Renaud Lavillenie, champion olympique 2012 et ex-détenteur du record du monde, est en effet arrivé diminué au Japon après avoir été victime d'une entorse de la cheville gauche le 11 juillet.

Trois athlètes australiens restent à l'isolement, pas de cas positif

Trois athlètes australiens vont rester à l'isolement tandis que la grande majorité de l'équipe d'Australie d'athlétisme, un temps placée en quarantaine jeudi matin, a finalement été autorisée à sortir, après que les tests effectués n'ont révélé aucun cas de Covid, a annoncé jeudi la fédération australienne (AA).

"Les trois membres seront testés tous les jours. Ils auront le droit de s'entraîner, sous stricts protocoles qui restreignent leurs contacts avec les autres. À ce stade, tous les athlètes vont prendre part aux compétitions comme prévu", écrit AA dans un communiqué.