Les athlètes ne devraient pas croquer leur médaille aux JO

Elles sont fabriquées à partir de matériaux recyclés venant d'appareils électroniques offerts par le public japonais.

Les athlètes ne devraient pas croquer leur médaille aux JO
© BELGA

Alors que les médailles s'enchaînent à Tokyo, et que de nombreuses athlètes savourent leur victoire en croquant à pleines dents leur précieuse récompense, les organisateurs ont tenu à leur adresser un petit clin d'œil.

"Nous voulons juste confirmer officiellement que les médailles #Tokyo2020 ne sont pas comestibles ! Elles sont fabriquées à partir de matériaux recyclés venant d'appareils électroniques offerts par le public japonais. Donc, vous n'avez pas à les mordre... mais nous savons que vous le ferez quand même", ont-ils écrit sur le compte Twitter officiel des JO.

L'occasion aussi pour l'organisation de souligner les actions en faveur de l'environnement lors de cette édition, tout comme les fameux lits en carton du Village olympique qui avaient beaucoup fait parler d'eux.

Après la médaille d'argent de Wout Van Aert en cyclisme sur route et celle de bronze de Matthias Casse en judo, la Belgique dispose encore de belles chances de médailles dans la suite de ces Jeux. Mais voilà à présent les athlètes prévenus !

Sur le même sujet