Après Derwael, Van Aert et Casse, quels autres espoirs de médailles pour la Belgique ?

Au lendemain de sa première médaille d’or et à une semaine de la fin des Jeux de Tokyo, la question est sur toutes les lèvres : que peut encore espérer la Belgique ?

Après Derwael, Van Aert et Casse, quels autres espoirs de médailles pour la Belgique ?
© D.R.
Alan Marchal

S’il est toujours délicat d’établir des prédictions - qui aurait parié que Novak Djokovic repartirait bredouille du Japon ? -, force est de reconnaître que la délégation belge a encore de belles cartes à jouer. À commencer par Nafi Thiam, championne olympique en titre de l’heptathlon, à qui bon nombre d’observateurs promettent le doublé.

Autre (très) grande chance de médaille : les Red Lions. Auteurs d’un excellent début de tournoi, nos hockeyeurs ont prouvé qu’ils avaient les qualités physiques et techniques pour réaliser leur rêve, mais ils ont aussi démontré contre l’Espagne qu’ils avaient un mental à toute épreuve.

Moins connus du grand public, mais tout aussi doués, les cavaliers belges peuvent également ambitionner une médaille dans l’épreuve de saut d’obstacles par équipes.

Enfin, n’oublions pas les Belgian Cats ou les pistards belges, dont Lotte Kopecky, qui affichent une forme… olympique. Bref, la moisson belge à Tokyo n’est pas encore terminée.