Nelson Monfort crée le malaise aux Jeux Olympiques de Tokyo

Le journaliste sportif s'est fait remarquer suite à la finale du 3000 steeple.

Nelson Monfort crée le malaise aux Jeux Olympiques de Tokyo
©ICONSPORT

A Tokyo pour commenter les Jeux Olympiques, Nelson Monfort a, ce mercredi, fait une bourde qui n'a pas manqué de faire réagir les internautes. A la fin de la finale du 3000 steeple, le journaliste sportif a interrogé la nouvelle championne olympique de la discipline, l'Ougandaise Peruth Chemutai, et a, par la suite, salué le fait que cette dernière lui réponde en anglais. "Ces athlètes africaines sont extraordinairement sympathiques. Elles font un réel effort pour parler anglais et vraiment je suis un immense amoureux de l'athlétisme africain", dit-il à la caméra.

Des propos qui ont rapidement fait réagir un journaliste du Monde rappelant, sur Twitter, qu'une des langues officielles de l'Ouganda est justement... l'anglais. "Nelson Monfort, à l'instant, vient de féliciter 'les athlètes africaines' qui 'font toujours l'effort de parler en anglais'. Après avoir interviewé une athlète venue d'Ouganda, pays dont la langue officielle est... l'anglais", écrit-il avant de préciser: "L'anglais en Ouganda est, avec le swahili, l'une des deux langues officielles, mais cela n'en fait pas les langues les plus parlées en pratique. Environ 20 % des Ougandais comprennent l'anglais en tant que langue seconde. C'est aussi la langue de l'élite." Et d'ajouter: "L'anglais a la particularité en Ouganda d'être une langue véhiculaire : elle est utilisée par les (très) nombreuses ethnies pour communiquer entre elles."