Thomas Briels a vécu son dernier match avec les Red Lions : “Il est temps de laisser la place aux jeunes"

À 33 ans, Thomas Briels, passé de capitaine à réserviste, a vécu son dernier match avec les Red Lions.

Thomas Briels a vécu son dernier match avec les Red Lions : “Il est temps de laisser la place aux jeunes"
© BELGA

Thomas Briels n’oubliera jamais son dernier match avec ses frères. Il aurait mérité une standing ovation pour la dernière date de sa tournée. Le Oi Hockey Stadium était désert.

À presque 34 ans, l’attaquant de poche, qui joue en rouge depuis 13 ans, profitera d’une retraite bien méritée.

"J'ai vécu 13 années de rêve avec cette équipe", commence-t-il avec une voix sereine. "Il est temps pour moi de laisser la place aux plus jeunes. À mes débuts, l'équipe avait encore tout à construire. Je suis fier d'avoir participé à cette très longue aventure. Aujourd'hui, je sens que mon heure a sonné."

Les six dernières semaines ont pesé dans sa décision. À la mi-juin, l’ancien capitaine des Red Lions apprenait qu’il ne figurait pas dans la liste des seize titulaires. Grâce au Covid-19, son statut de réserviste était moins lourd à porter vu qu’il pouvait remplacer un joueur sans que ce dernier ne soit écarté définitivement du tournoi. Au final, le réserviste Thomas Briels a disputé sept matchs sur les huit. Avec une mentalité remarquable.

"Je sors de deux mois vraiment très difficiles, reprenait-il. C'était incroyablement dur. J'ai tout gardé pour moi car je ne voulais pas perturber la préparation de l'équipe. J'ai fait face au plus grand des challenges. Je suis passé de capitaine à réserviste. J'ai accepté ce rôle. J'ai reçu beaucoup de messages de soutien. Je me sens bien physiquement. Je suis fit. Mais, je sens qu'il est mieux de partir par la grande porte avec cette médaille d'or aux Jeux olympiques autour du cou. Je suis fier de laisser ma place à des jeunes. Moi, en 15 ans, je suis devenu un autre homme grâce à cette équipe."

Aucun autre Red Lion n’a confirmé qu’il quittait le navire. Certains se donnent le temps de réfléchir, mais ils rêvent tous de poursuivre l’aventure. Cédric Charlier et John-John Dohmen, tous les deux 33 ans, ont encore faim. En plus, la Coupe du monde n’est que dans 18 mois.

Au niveau du staff, seul Shane McLeod fait un pas de côté. Il quitte sa fonction d’entraîneur principal pour devenir un consultant de prestige lors des grands tournois.

Son successeur Michel Vanden Heuvel disposera donc d’un réservoir de 26 joueurs de très haut niveau pour préparer le Mondial en Inde en janvier 2023 et les Jeux olympiques de Paris en 2024.

Sur le même sujet