Retour à la maison chargé d'émotion pour Simone Biles après des Jeux chahutés

La star américaine de la gymnastique Simone Biles a déclaré qu'elle était ravie d'être à la maison après son apparition tumultueuse aux Jeux olympiques de Tokyo.

Retour à la maison chargé d'émotion pour Simone Biles après des Jeux chahutés
©AFP
Belga

La jeune femme de 24 ans s'est, en effet, envolée pour Houston jeudi et a été accueillie à l'aéroport par une foule de supporters et de proches, dont ses parents Ronald et Nellie et sa sœur Rachel.

"Houston, je suis à la maison. Merci d'avoir veillé à ce que je n'aie pas à attendre une minute de plus pour voir ma famille @united", a-t-elle posté sur Instagram.

Portant un bouquet de fleurs, la gymnaste n'a que brièvement répondu aux médias locaux, affirmant qu'elle souhaitait "avoir un peu d'espace".

Après avoir quitté l'aéroport, Simone Biles s'est rendue dans sa ville natale voisine de Spring dans une décapotable, encouragée par de nombreux fans qui bordaient la route avec des pancartes de soutien.

Son retour à la maison s'effectue après une apparition pour le moins contrastée aux Jeux marquée par des retraits, des conseils psychologiques et un drame familial (Simone Biles a révélé que sa tante paternelle était décédée subitement au cours de la première semaine des Jeux).

Elle était arrivée avec l'espoir d'égaler ou même de dépasser son historique quadruple médaille d'or remportée à Rio en 2016. Mais, après une phase de qualification relativement décevante, elle a admis souffrir de problèmes de santé mentale et de "pertes de figure" - un phénomène qui affecte temporairement la conscience spatiale d'un athlète.

Des évaluations médicales quotidiennes et deux séances avec un psychologue du sport au sein de l'équipe américaine ont abouti à son retrait de la finale jusqu'à ce qu'elle soit finalement autorisée à s'aligner à la poutre, l'appareil théoriquement le moins risqué et qui peut être réalisé avec le minimum d'impact sur les éléments spatiaux. .

Elle a remporté une médaille de bronze à la poutre, en plus de l'argent conquis dans le cadre du concours par équipe.

Sur le même sujet