Propos homophobes d'un journaliste de Sporza envers les Belgian Cats: l'agence d'Ann Wauters ne veut pas se contenter d'excuses

L'agence d'Ann Wauters, Max Agency, a réagi aux propos insultants d'un journaliste de la VRT samedi à l'encontre des Belgian Cats.

Propos homophobes d'un journaliste de Sporza envers les Belgian Cats: l'agence d'Ann Wauters ne veut pas se contenter d'excuses
©BELGA

Le post sur Facebook est signé par les responsables de l'agence de marketing sportif, Julie Rumes et Lot Wielfaert, la compagne de l'intérieure flandrienne qui ne veulent pas se contenter d'excuses.

"En tant que bureau de gestion de nombreux athlètes professionnels en basket et en volley, c'est avec consternation, une profonde déception et une indéniable colère que nous avons pris connaissance de l'extrait audio dans lequel certaines de nos joueuses qui font partie des Belgian Cats, ont été, de façon non appropriée et gratuitement, insultées et humiliées par des personnes censées simplement commenter leurs exploits sportifs. En injuriant ouvertement et honteusement des sportives de haut niveau sur base de critères totalement hors de propos en la matière, les personnes concernées ont porté atteinte aux performances extraordinaires de ces athlètes", écrivent les responsables de l'agence. "Il est écoeurant de voir que des dommages humains incommensurables peuvent encore être infligés aujourd'hui à des joueuses et à leurs proches, à l'heure où les médias parlent de l'importance d'améliorer le bien-être mental des athlètes et le respect envers eux".

Lors de la diffusion de la réception des médaillés olympiques et d'une partie de la délégation belge de retour de Tokyo samedi après-midi via la chaîne Facebook Live de Sporza, le journaliste sportif Eddy Demarez s'est laissé aller à des commentaires insultants envers les Belgian Cats. La VRT a publié un communiqué dans la soirée pour présenter ses excuses et se distancier de son journaliste qui est provisoirement privé d'antenne.

Max Agency ne veut pas de contenter de simples excuses annonçant poursuivre ses démarches. "Nous attendons des réponses appropriées des autorités compétentes qui devraient aller au-delà des premières excuses habituelles et insignifiantes. Au nom de nos athlètes, nous veillerons à ce que l'injustice qui leur est faite soit reconnue et que le débat nécessaire à ce sujet ne s'estompe pas rapidement".

Le COIB "prend acte"

"Le COIB a pris acte des déclarations faites par le présentateur durant le livestream de l'événement du retour des athlètes hier. Ces déclarations ne sont très clairement pas en phase avec les valeurs du COIB, du Team Belgium et du Mouvement olympique", a commenté le Comité Olympique et Interfédéral belge dans un bref communiqué dimanche. "Chaque joueuse des Belgian Cats, tout comme chaque Olympien, est un membre précieux et à part entière du Team Belgium. Le Team Belgium est synonyme d'Excellence, Amitié et Respect", conclut le communiqué du COIB.

De nombreuses joueuses de l'équipe ont réagi sur les réseaux sociaux pour dénoncer vigoureusement les propos du journaliste et réclamer des sanctions.