JO 2020: Les derniers olympiens belges de retour de Tokyo avec l'espoir de faire mieux à Paris

Les derniers membres de la délégation belge des Jeux Olympiques de Tokyo sont rentrés lundi en Belgique, atterrissant sur le coup de 16h à Brussels Airport.

JO 2020: Les derniers olympiens belges de retour de Tokyo avec l'espoir de faire mieux à Paris
© BELGA
Belga

Quatre médaillés de bronze étaient présents avec les cavaliers Pieter Devos, Jérôme Guery et Grégory Wathelet ainsi que le marathonien Bashir Abdi. Les relais 4x400 mètres masculin et féminin, les pistards ainsi que les spécialistes du marathon Koen Naert, Dieter Kersten, Mieke Gorissen, Hanne Verbruggen étaient aussi dans le même vol. Les médaillés ont reçu des salves d'applaudissement lors de leur arrivée dans l'aérogare. Une vingtaine de personnes attendaient les athlètes, dont les cavaliers présents aux Jeux de Montréal en 1976, les derniers à avoir glané une médaille pour la Belgique en jumping.

Bashir Abdi, reposé après avoir voyagé en classe business, a attiré l'attention. "Je ne suis pas habitué à des vols si luxueux", a déclaré celui qui a remporté une médaille historique sur le marathon. "C'était impressionnant de recevoir ma médaille lors de la cérémonie de clôture", a dit le souriant Gantois au micro de Belga. "Vous regardez ça à la télévision étant enfant et maintenant vous le vivez-vous même. J'étais vraiment ému."

Au Japon, Bashir Abdi a beaucoup souffert du décalage horaire. La nuit précédant la course, il n'a pu dormir que deux heures et il a souffert de crampes après 40 km. "Avec des jambes plus fraîches, peut-être que quelque chose de plus aurait été possible", a-t-il estimé. "Vous en voulez toujours plus. J'espère que je pourrai faire encore mieux à Paris. L'objectif est en tout cas d'encore s'améliorer, mais d'abord de récupérer et de célébrer."

Le marathonien va faire la fête à Gand. "C'est là que tout a commencé. Je m'y sens comme à la maison. Aucun endroit ne me convient mieux", a dit Abdi avant d'adresser un message aux jeunes athlètes qui l'admirent. "Croyez-y, travaillez dur et rêvez grand. C'est le secret."