Quand l'Angleterre se passionne pour une partie entre un ancien couple au snooker : "L'un des duels les plus extraordinaires de l'histoire du sport"

Reanne Evans et Mark Allen ont tenu en haleine tout un pays.

Quand l'Angleterre se passionne pour une partie entre un ancien couple au snooker : "L'un des duels les plus extraordinaires de l'histoire du sport"
© BELGA
Ju.Pa

Traditionnellement, les Anglais se prennent de passion à chaque partie de snooker. Ce lundi, elle s'est décuplée lors du premier tour du British Open et pour cause.

L'affiche entre Reanne Evans et Mark Allen possédait tous les ingrédients d'une série hollywoodienne. Les deux tourtereaux s'étaient séparés en 2008 après trois ans de vie commune et un enfant. S'ils ne s'étaient jamais affrontés autour d'une table, de nombreux combats avaient déjà eu lieu devant les tribunaux où Reanne Evans plaidait pour la garde de sa fille et une revalorisation de sa pension alimentaire.

Excédé par ses demandes, Mark Allen avait obtenu que son ex quitte la salle lors des derniers mondiaux où elle officiait en tant que consultante pour la BBC alors qu'il visait le titre.

"L'un des duels les plus extraordinaires de l'histoire du sport"

Tous ces antécédents ont parsemé d'un parfum spécial la rencontre de lundi. Le Daily Mail n'a pas hésité à l'appeler "La bataille des ex". "Le match entre Reanne Evans et Mark Allen doit être l'un des duels les plus extraordinaires de l'histoire du sport", s'est extasié Richard Osman, un célèbre animateur du pays.

Les spectateurs n'ont pas été déçu. Dès le début, celle qui détient le record de titre mondial féminin avec douze championnats a refusé de serrer la main tendue par son ancien compagnon.

Sur le plan sportif, Reanne Evans a longtemps cru qu'elle tenait sa vengeance et qu'elle deviendrait la première femme de l'histoire de ce sport à battre un homme lors d'une compétition retransmise à la télé.

"Elle a beaucoup mieux joué que moi"

Après avoir mené 2-1, la championne a finalement vu Mark Allen renverser la rencontre, à son plus grand désarroi.

"Personne ne voulait de ce match, mais il faut respecter les meilleurs joueurs. Je suis absolument dégoûtée, mais je suis vraiment fière en même temps. Espérons qu’un plus grand nombre de filles et de femmes commenceront à jouer au billard et se rendront compte qu’elles peuvent aussi le faire."

De son côté, le vainqueur a préféré jouer la carte de l'humilité.

"Je l’ai traité comme n’importe quel autre match et j’ai fait preuve de respect là où il fallait. Je pense que Reanne a bien joué. Elle n’a pas eu de chance dans la quatrième manche et, à ce moment-là, elle aurait mérité de gagner. Elle a joué beaucoup mieux joué que moi."