Le fauteuil roulant d'un nageur paralympique "détruit" sur le chemin des Jeux : "Cela ne devrait jamais arriver"

"Mon fauteuil est mon indépendance et être laissé dans un fauteuil d'aéroport trop grand est dégradant", écrit le jeune homme dans un message posté sur Twitter.

Le fauteuil roulant d'un nageur paralympique "détruit" sur le chemin des Jeux : "Cela ne devrait jamais arriver"
©IMAGO

L'athlète de l'équipe d'Irlande, Patrick Flanagan, a eu une bien mauvaise surprise en sortant de l'avion à Londres. Il se rendait à Tokyo pour participer aux Jeux Paralympiques et était en correspondance dans l'aéroport d'Heathrow quand il a découvert que son fauteuil roulant était "détruit".

"Quand l'avion a atterri, on m'a rendu mon fauteuil roulant, sauf qu'il était complètement cassé", écrit-il sur Twitter. "En fin de compte, les roues ont été tellement endommagées qu'elles ne tournent plus, ainsi que beaucoup d'autres bosses et éraflures". La publication est accompagnée de photos montrant l'étendue des dégâts.

"C'est inacceptable"

Le sportif de 23 ans a également précisé que le personnel de l'aéroport s'était "extrêmement excusé", même s'il a précisé que cela ne changeait pas grand-chose pour lui. Patrick Flanagan a en effet pointé les difficultés que lui posent le fauteuil de remplacement donné par l'aéroport. "On m'a donné un fauteuil roulant d'aéroport surdimensionné, j'ai rempli un formulaire de réclamation et on m'a renvoyé chez moi. Je peux à peine me pousser dans ce nouveau fauteuil et les tâches simples comme se déplacer dans ma chambre d'hôtel sont extrêmement difficiles. Et maintenant, je dois prendre l'avion pour Tokyo", déplore l'irlandais.

"Ce n'est pas quelque chose qui peut arriver aux utilisateurs de fauteuils roulants. C'est inacceptable. Les compagnies aériennes et les bagagistes doivent faire plus attention aux fauteuils. Mon fauteuil est mon indépendance et il faut des mois pour l'adapter et le commander. Le mien est spécifiquement dimensionné pour soutenir mon dos, il est léger pour que je puisse le soulever dans la voiture et il est extrêmement solide. Il ne s'abîme pas facilement", souligne-t-il ensuite.

Heathrow présente ses excuses

Le compte officiel de l'aéroport d'Heathrow a répondu au tweet du jeune sportif de 23 ans. "Nous sommes désolés d'apprendre que votre fauteuil roulant a été endommagé lors du transit vers Heathrow et comprenons à quel point cela a pu être pénible. Une fois que nos équipes ont été informées de ce qui s'était passé à l'arrivée à Heathrow, elles ont fait de leur mieux pour vous aider à poursuivre votre voyage."

"Nous allons travailler en priorité avec la compagnie aérienne et l'aéroport d'origine pour enquêter sur la façon dont les dommages se sont produits et comment ils peuvent être évités à l'avenir", poursuit le communiqué. "N'hésitez pas à nous contacter si nous pouvons vous aider à l'avenir pour tout voyage via Heathrow."

"Tous les utilisateurs de fauteuil roulant n'ont pas cette chance"

Dans un second message posté samedi, l'athlète indique qu'un fauteuil de remplacement lui a été expédié par avion. Il précise toutefois que "tous les utilisateurs de fauteuil roulant n'ont pas la chance d'en avoir un de rechange". "Le point reste le même, cela ne devrait jamais arriver !", conclut-il.

Le jeune homme de 23 ans a quitté l'Irlande pour Londres afin de prendre une correspondance vers le Japon pour les Jeux, qui débuteront le 24 août. Il participera aux épreuves du 100m dos et du 400m nage libre pour l'équipe d'Irlande.

Sur le même sujet