Après son malaise à Tokyo, les nouvelles sont rassurantes pour Joachim Gérard : "Il va mieux, il récupère”

Le dernier lauréat de Wimbledon et de l’Australian Open a été hospitalisé et se remet d’un malaise cardiaque.

La nuit de mercredi à jeudi à Tokyo a été mouvementée et stressante pour la délégation belge. En effet, Joachim Gérard a dû être hospitalisé en urgence après un malaise cardiaque. Chef de mission de la Paralympic Team Belgium au Japon, Olek Kazimirowski revient sur les événements.

“Mercredi en début de soirée, nous avons eu un petit moment pour dire au revoir à une partie de la délégation qui s’en allait. Nous étions tous rassemblés, Joachim était dans le groupe et il a fait un malaise. Immédiatement les membres du staff que je salue pour leur réactivité sont intervenus. Il a été transporté à l’hôpital à Tokyo. On continue de lui faire passer des examens pour comprendre ce qu’il s’est passé et en savoir un peu plus. Je veux envoyer un message positif à sa famille, ses amis, ses proches, ses fans. Joachim va bien, il récupère. Il est bien suivi à l’hôpital par les médecins japonais, par notre médecin. Nous sommes aussi en contact avec des médecins en Belgique. Joachim est conscient, il répond aux questions mais il a besoin de repos. Sa nuit a été longue, il récupère, il a le moral et il envoie de l’énergie positive au reste de la délégation.”

Il est bien évidemment encore trop tôt pour savoir à quoi ressemblera la suite de la saison et même de la carrière du Brabançon :

“La fin de sa saison va être perturbée. À quel point, on ne sait pas encore le dire, poursuivait Olek Kazimirowski. Il est fort probable que son US Open où il devait directement se rendre après les Jeux tombe à l’eau. On a déjà préparé un plan si Joachim doit rester au Japon après les Jeux. Nous sommes en contact avec les assurances et les dossiers sont ouverts. L’assurance de Toyko 2020 va prendre en charge son dossier ici.”

Il est clair que Joachim Gérard a eu la chance de faire son malaise quand il était accompagné et pas seul dans sa chambre. Le bilan aurait été bien plus dramatique. On croise maintenant les doigts pour que notre tennisman en chaise se rétablisse au plus vite et puisse poursuivre sa carrière.


Sur le même sujet