"Du pur sabotage": trois pneus crevés et un cadre cassé n'empêchent pas Peter Genyn de remporter le 100m aux Jeux Paralympiques

Cette mésaventure n'a pas empêché le Belge de décrocher un nouveau titre olympique.

"Du pur sabotage": trois pneus crevés et un cadre cassé n'empêchent pas Peter Genyn de remporter le 100m aux Jeux Paralympiques
©BELGA
La Rédaction

Peter Genyn a réalisé un nouvel exploit aux Jeux Paralympiques. Après avoir décroché l'argent sur le 200m, notre compatriote a décroché une médaille d'or sur le 100m avec un nouveau record paralympique. Après l'arrivée, Genyn a laissé exploser sa joie, pas uniquement pour avoir conservé son titre mais aussi parce qu'il a été victime de sabotage deux heures avant la course.

Au micro de Sporza, le sprinter belge a relaté sa mésaventure : "45 minutes avant mon échauffement, j'ai eu trois crevaisons et mon cadre était fracturé. Du pur sabotage. Quelqu'un doit avoir eu une peur incroyable, un lâche !"

Heuresement, Genyn, avec l'aide du staff du Team Belgium, a pu s'aligner sur la finale. Pour que ce soit le cas, la chaise de notre compatriote a dû être bricolée : "Ma chaise était attachée avec du ruban adhésif. Il a du coup fallu le réajuster, je n'étais pas postionné parfaitement. Mais c'est comme ça qu'on voit qui peut conduire un fauteuil et qui ne peut pas."

Finalement bien au départ, le Belge a remporté la course, ce qui donne encore un peu plus de poids à son exploit.

Sur le même sujet