US Open: quand un sac belge entraîne une amende de 10.000 dollars pour un joueur américain

L'Américain Reilly Opelka a reçu une amende salée à l'US Open. Tout ça pour un logo trop grand sur son sac rose, sorti tout droit d'une galerie d'art belge.

US Open: quand un sac belge entraîne une amende de 10.000 dollars pour un joueur américain
© AFP/Capture d'écran
Ad.R.

Jeudi dernier, alors qu'il entrait sur le court pour disputer le 2e tour de l'US Open face au jeune Italien Lorenzo Musetti, Reilly Opelka a été directement sanctionné par les organisateurs du tournoi. En cause? Son sac rose - sorti tout droit de la galerie de l'artiste Tim Van Laere Gallery -, orné d'un logo plus grand que ce qui est autorisé par le grand chelem américain. D'après le règlement, le logo d'un sac supplémentaire apporté sur le court (hors sac thermique contenant les boissons, etc.) ne peut pas dépasser les dix centimètres. Si le dessin est plus gros que ça, le joueur reçoit une amende de... 10.000 dollars (et un grand "unapproved" écrit sur le sac en question, comme le montrent les photos ci-dessous).

Une somme astronomique pour une telle entorse au règlement, qui a mis Reilly Opelka quelque peu hors de lui. "C’est une blague que cela se passe à l’US Open", a réagi après sa victoire le géant américain (2m11). "10.000 dollars pour un sac rose ? Allez ! L’arbitre m’a dit que j’aurais dû le mesurer. Mon travail ne consiste pas à mesurer les logos, mais à gagner des matches. J’ai cassé une raquette avec mon genou et je n’ai pas payé un dollar. Mais pour un sac rose, je prends une amende de 10.000 dollars", a déploré Opelka, qui a vraiment l'impression que l'US Open cherche juste à faire rentrer de l'argent dans ses caisses afin de "se rattraper pour les ventes de billets perdus l’année dernière" à cause du Covid.

"Cela fait plus d’un an et demi que les prize money ont diminué, mais nos amendes ont augmenté. Je ne veux pas pointer du doigt d’autres joueurs [...] mais il y a des gens qui s’en sont sortis avec une amende bien moindre en faisant bien pire", a encore déclaré la tête de série n°22. Tout ce qu'il espère, c'est qu'au moins, les 10.000 dollars que l'organisation du tournoi va lui prendre "n'iront pas à une grande entreprise" mais bien à des causes plus nobles, comme l'aide aux victimes des inondations récentes qui ont touché une partie des États-Unis.