"Un sport et un art": à la découverte du breakdance avec Madmax, une Brugeoise de 23 ans sur le toit du monde

Découverte Maxime "Madmax" Blieck (23 ans) figure actuellement dans le top 3 mondial de cette discipline désormais olympique.

B-Girl Mad Max
Dans la vie, elle s’appelle Maxime Blieck. Dans son art de vivre, on la surnomme "Madmax". Maxime "Madmax" Blieck pratique le breakdance, également appelé break ou breaking, un style de danse né dans les années 70 à New York. Et, à 23 ans, elle y excelle. La Brugeoise, habitant désormais Bruxelles, figure actuellement dans le top 3 mondial de cette discipline acrobatique qui,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité