Xavier Siméon: "On nous a volé le podium des 24H motos de Spa. C'est une honte"

Privé de troisième place pour seulement cinq dixièmes, le Belge est très en colère contre la décision d'avoir relancé la course.

Xavier Siméon: "On nous a volé le podium des 24H motos de Spa. C'est une honte"
©L.P.R

Xavier Siméon est le héros des dix dernières minutes des 24 Heures motos de Spa-Francorchamps en livrant un duel pour la troisième place face à Gino Rea (Honda), le tout dans des conditions dantesques. Le Belge était finalement défait cinq dixièmes de seconde après avoir tout donné. Le pilote Suzuki ne cachait pas sa déception de ne pas monter sur le podium de son épreuve nationale.

C'était même l'incompréhension qui régnait dans son fief ainsi que dans celui de l'équipe Yoshimura SERT. En effet, ils ne comprennent pas pourquoi la course a été relancée à tout prix. Si elle s'était achevée sous Safety Car comme c'était initialement prévu a priori, la donne aurait été toute autre pour Siméon et ses équipiers Gregg Black et Sylvain Guintoli.

"On nous a volé notre podium ! C'est une honte !", nous a confié tout de go Xavier. "On nous avait pourtant dit que la course allait se conclure sous régime de neutralisation. On ne s'attendait pas du tout à ce qu'elle redémarre. Entre les équipes, nous avions un accord pour figer les positions. Mais elle a été relancée pour 10 minutes. A cause de cela, on termine quatrièmes plutôt que troisièmes"

"Lors des derniers tours, j'ai dû prendre de gros risques pour tenter de sauver le podium", ajoute-t-il. "Tout le monde pensait que la course n'allait pas repartir et d'ailleurs, de nombreuses super stocks ont fini la course au ralenti. On a dû faire gaffe pour les éviter. C'était très dangereux. Les organisateurs ont eu beaucoup de chance car il aurait pu y avoir un gros drame !"

"D'accord, il y a eu du show, mais à quel prix ? De même, nous avions deux minutes d'avance sur la Honda avant le drapeau rouge et lors de la relance, elle était juste derrière nous. C'est incompréhensible. J'essaie de ne pas trop y penser tant ça parait illogique. C'est du jamais vu."

"Mon équipe Yoshimura SERT n'a pas encore pris de décision suite à ces événements. Mais sachez qu'il y aura des conséquences, et elles ne seront surement pas positives", martèle Xavier.

Rendez-vous en 2023 pour Xavier afin de prendre sa revanche et accrocher son nom au palmarès de son épreuve à domicile !