Mo Farah explique avoir été victime d'un trafic d'enfants pour venir en Angleterre

Sir Mo Farah a expliqué avoir été victime d'un trafic d'enfants et être arrivé illégalement en Angleterre, forcé ensuite de travailler comme domestique.

Belga
Mo Farah explique avoir été victime d'un trafic d'enfants pour venir en Angleterre
©AP

Le célèbre coureur de fond britannique, multiple champion olympique, a raconté son histoire à la BBC, a rapporté le média anglais lundi soir. Mohamed Farah, le nom que lui ont donné ses ravisseurs, a avoué que son vrai nom était Hussein Abdi Kahin et qu'il avait été volé à sa famille et amené de force de Djibouti vers la Grande-Bretagne quand il avait environ neuf ans.

Le coureur de longue distance avait auparavant expliqué qu'il était arrivé de Somalie au Royaume-Uni avec ses parents en tant que réfugié. Mais dans un documentaire qui sera diffusé mercredi à la BBC, il a expliqué que jamais ses parents n'étaient venus en Grande-Bretagne et que sa mère et ses deux frères vivaient dans une ferme familiale au Somaliland.

Son père, Abdi, a été tué par arme à feu quand Mo Farah avait quatre ans lors des violences en Somalie. Le Somaliland a déclaré son indépendance en 1991, mais n'est pas reconnu par la communauté internationale.

Mo Farah a précisé qu'à l'âge de 8 ou 9 ans, alors en séjour à Djibouti avec sa famille, a été enlevé par une femme qu'il n'avait jamais vu pour être amené en Grande-Bretagne.

Mo Farah a remporté les titres olympiques sur 5.000m et 10.000m à Londres en 2012 et à Rio en 2016. Il avait acquis la nationalité britannique en juillet 2000, mais apparemment de façon illégale ou sur base de faux documents vu sa situation originelle.