Jonathan Nsenga fier du bilan belge après les Mondiaux d'Eugene: "Fantastique, extraordinaire!"

L’un des deux "team leaders" de notre délégation rentre au pays comblé.

Belga
media activities Belgian Athletics - Oregon22
©Photo News

Jonathan Nsenga, chargé du haut niveau à la ligue francophone (LBFA), s'est montré forcément ravi du bilan belge au terme des Mondiaux d'Eugene, le meilleur de l'histoire. "C'est magnifique, extraordinaire", a dit celui qui possède toujours le record de Belgique du 110 m haies.

Avec trois médailles, l’or de Nafi Thiam (heptathlon) et celles de bronze de Bashir Abdi (marathon) et des Tornados (4 x 400 m masculin), c’est donc la meilleure moisson jamais réalisée aux Mondiaux par la Belgique, 16e au classement des médailles à Eugene, et qui compte désormais 11 médailles dans son histoire.

"Nos athlètes ont signé des prestations fantastiques. Trois médailles, se retrouver 16e pays mondial, que demander de plus ? On s'est montré sur l'échiquier mondial et sur l'échiquier européen. On avait déjà prouvé en salle que nous étions présents, et c'est la même chose en plein air. Je suis très heureux", a dit Nsenga, l'un des deux "team leaders" de la délégation avec son homologue de l'aile flamande de la Ligue d'athlétisme (VAL), le Néerlandais Rutger Smith.

"On est malgré tout très fatigué car tout n'est pas toujours évident. On passe par des joies mais aussi des doutes et, même si notre bilan est extraordinaire, certains athlètes sont passés à côté. Pour eux, il faut se reconcentrer et se remotiver pour prouver qu'il faut encore compter sur eux", a prévenu le huitième des Mondiaux 1999 à Séville sur 110 m haies.

Jonathan Nsenga estime d'ailleurs que l'Euro de Munich (15 au 21 août) pourrait permettre à certains de se rattraper mais à d'autres de briller. "Avec nos résultats aux Mondiaux, on va tenter d'aller chercher les mêmes médailles, si pas mieux. Ceux qui n'ont pas bien performé peuvent trouver leur place et les absents peuvent aussi s'illustrer. Je pense que nous pouvons retrouver une Belgique conquérante et, pourquoi pas, se positionner comme meilleure nation."