Gustav 1er, roi de l’Ironman d’Hawaï !

Le Norvégien Iden a pulvérisé le record de l’épreuve pour s’imposer en 7h40’24 devant Sam Laidlow et Kristian Blummenfelt…

Guy Beauclercq
Gustav 1er, roi de l’Ironman d’Hawaï !
©BELGA

Si ce n’est Blummenfelt, c’est donc Iden ! C’est, en tout cas, toujours un Norvégien… Après Kristian en mai, à St. George, Gustav s’est offert le titre de champion du monde Ironman ce samedi, à Hawaï. Une épreuve mythique, un parcours mythique et une édition mythique.

La 44e, animée par un… Français, Sam Laidlow. Né à Oakley, en Grande-Bretagne, celui-ci est arrivé dans l’Hexagone à l’âge de 3 ans, quand ses parents s’y sont installés dans le sud, où il a commencé à pratiquer le triathlon à 17 ans. À peine six années plus tard, Sam Laidlow a failli créer une énorme sensation, tenant tête à Gustav Iden jusqu’au 36e km du marathon final.

Sam avait commencé sa journée en sortant de l’eau en deuxième position au bout des 3,8 km, juste derrière l’Allemand Florian Angert (48’15), mais dans un groupe de… 19 tritahlètes, parmi lesquels, déjà, Kristian Blummenfelt et Gustav Iden. Spécialiste du vélo, Laidlow a tenté crânement sa chance sur les 180 km, qu’il a parcouru en 4h04’36, nouveau record de l’épreuve. Le précédent (4h09’06) était la propriété de l’Australien Cameron Wurf, de la formation Ineos !

Mais, sur les 42 km à pied, qu’il aborda pourtant avec 6’15 sur le duo norvégien, Sam Laidlow fut un oiseau pour les chats et, en particulier, Gustav Iden. À 26 ans, celui-ci a remporté la plus belle victoire de sa carrière, même s’il avait déjà été sacré, l’an dernier, sur mi-distance avant de remporter l’Ironman de Floride et ainsi se qualifier pour l’apothéose à Hawaï, de retour au calendrier après deux ans d’absence en raion de la crise sanitaire.

Pour s’imposer, Gustav Iden a pulvérisé le record de l’épreuve en 7h40’24, sous les yeux de son détenteur depuis 2019, Jan Frodeno. Et ce, au prix d’un autre record, celui du marathon qu’il a bouclé en 2h36’15, pour 2h39’45 à Patrick Lange en 2016. San Laidlow a conservé la deuxième place, devant Kristian Blummenfelt. Oui, cette 44e édition de l’Ironman d’Hawaï fut extraordinaire !