Luca Brecel remporte la finale de justesse et devient le nouveau champion du monde de snooker !

Le Limbourgeois de 28 ans a battu l’Anglais Mark Selby en finale du championnat du monde de snooker, lundi soir au Crucible Theatre de Sheffield, en Grande-Bretagne. Et va empocher 557 000 €!

Guy Beauclercq

On le surnomme “Belgian Bullet” ou encore “Snooker Brecel”. Né le 8 mars 1995, à Dilsen-Stokkem, non loin de Maasmechelen et de la frontière néerlandaise, Luca Brecel est joueur de snooker professionnel. Ce lundi, au Crucible Theatre de Sheffield, véritable temple de la discipline, il a signé le plus bel exploit de sa carrière en remportant la finale du Mondial (18-15) face à l’Anglais Mark Selby, quadruple champion du monde. Quelques jours à peine après sa performance face à l’Anglais Ronnie O’Sullivan, sept fois champion du monde, en quarts de finale. Et sa formidable remontada, en demies, face à un autre prodige, le Chinois Si Jiahui (20 ans !). Jamais un Belge n’avait été sacré dans cette discipline…

Avec son crâne rasé et sa barbe en collier, Luca Brecel n’a plus rien du gendre idéal qu’il était à 16 ans, quand il est devenu pro en 2011. Plus jeune joueur à se qualifier pour le Mondial dès l’année suivante (le précédent était l’Écossais Stephen Hendry, septuple champion du monde !), le Limbourgeois a marqué l’histoire de son sport par quelques coups d’éclat au cours de ces douze dernières années. Mais, avant cette année, il n’était jamais parvenu à franchir le cap du premier tour du Mondial !

Avec son style de jeu caractéristique, qu’il qualifie de “tout ou rien”, Luca Brecel est capable de… tout ! Sa réussite, le Limbourgeois dit la devoir également à sa petite amie, Laura, fille d’un joueur de snooker.

”Sans elle, ce qui m’arrive aujourd’hui n’aurait pas été possible…” a-t-il avoué après sa victoire face à Ronnie O’Sullivan.

Nouveau numéro 2 mondial

La petite histoire raconte que Luca Brecel a découvert le snooker à l’âge de 10 ans lors de vacances en Italie. C’est d’ailleurs en le voyant mal tenir sa queue de billard en main que son père Carlo l’envoya potter ses premières balles dans un club. Le gamin se prit au jeu, inspiré par un certain… Ronnie O’Sullivan, sa victime en quarts…

Joueur atypique, le Belge a préparé ce Mondial 2023 de manière peu “académique” . Il a, en effet, révélé avoir été “ivre” après avoir battu le Gallois Mark Williams en huitièmes de finale. “Avant le Mondial, je me couchais à six ou sept heures du matin après avoir joué à Fifa avec mes amis en buvant des verres. Je m’entraînais très peu… Et, après avoir battu Williams, je suis également sorti en boîte de nuit jusqu’à sept heures du matin. Je l’avoue : c’était une drôle de préparation mais, finalement, elle a marché !”

Grâce à ce succès, Brecel va devenir le nouveau numéro 2 mondial. Et palper un chèque de 557 000 €… Tournée générale !

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...