Pour la deuxième année consécutive, la dernière ligne droite de la Coupe de Belgique prendra la forme d'une finale à quatre, qui débutera cet après-midi par les demi-finales (Liège - Charleroi à 17h, suivi de Bree - Ostende à 20h30), pour se terminer lundi (15h) par la finale. Contrairement à l'édition 2003, ce Final 4 ne se disputera pas dans l'antre d'une des équipes de notre championnat de D 1 mais bel et bien en terrain neutre, à Roulers. «A part le Spiroudome et ses 6000 places, où nous avons joué l'an dernier, il ne restait pas énormément de possibilités», remarque Guy Vervaecke, président de la Ligue. «Côté flamand, l'Expodroom de Bree, par exemple, se situe dans un coin du Royaume. Par ailleurs, dans un souci de neutralité, ce n'est pas plus mal que le terrain choisi n'avantage guère l'une ou l'autre formation.»

Reste toujours à savoir dans quelle mesure une salle comme celle-là, qui ne possède donc pas de noyau dur de supporters, pourra s'enflammer à l'occasion de ces deux journées de compétition. «C'est vrai que nous pouvons être déçus du nombre de tickets vendus en prévente sur l'ensemble de ces 2000 places disponibles. Mais nous comptons voir affluer les spectateurs le jour-même. Nous espérons, en tout cas, offrir un bon spectacle aux personnes présentes dans les gradins. L'affiche est alléchante, avec des équipes comme Ostende et Charleroi qui auront à faire face à des équipes qui peuvent les contrarier sur un match. Surtout qu'une équipe comme Bree n'a plus rien à gagner ni à perdre en championnat. Tout ce que j'espère, c'est que ce sera la fête du basket!»

Une fête à laquelle prendront donc part Charleroi, Liège, Bree et Ostende. Parmi ces trois équipes, seuls les Limbourgeois ont été défaits lors de la dernière journée de championnat, mercredi (à Vilvorde). Mais il s'agit aussi de la seule formation qui n'a plus rien à espérer dans la compétition nationale. L'absence de Houston lors du déplacement au Bavi signifie sans doute que Roijakkers et ses hommes rabattent tous leurs oeufs dans le même panier. Mais sur leur route, ils rencontreront des Ostendais dont le nouveau mentor n'a pas hésité à afficher ses ambitions. Dans l'autre match de l'après-midi, en ouverture de cette finale à quatre, les Carolorégiens auront à assumer leur statut de favori face à des Mosans qui n'ont jamais atteint ce stade de la compétition...

© Les Sports 2004