Alexandra Tondeur, chez les dames, et Pieter Heemeryck, chez les messieurs, ont terminé à la deuxième place de la 8e édition de l'Ironman 70.3 de Lanzarote, samedi à Playa Blanca, sur l'île des Canaries (Esp). 

L'épreuve a été privée de la natation en raison de forts courants dans l'Océan Atlantique, et s'est transformée en une course disputée seulement sur 90 km de vélo et 21,1 km de course à pied.

Heemeryck a bouclé la course en 3h36:40, à 1:39 de l'Allemand Frederic Funk, victorieux en 3h35:00. Kenneth Vandendriessche a complété la présence belge sur le podium en prenant la 3e place, en 3h41:10. Pierre Balty a lui fini 7e. Funk, 22 ans, s'est adjugé sa 1ère victoire sur le circuit en prenant la tête de la course lors des 30 derniers kilomètres du vélo, déposant sa machine avec un peu plus de 2 minutes d'avance sur Heemeryck, qui n'a jamais pu reprendre plus de 30 secondes sur le semi-marathon.

 Chez les dames, la victoire est revenue en 4h08:14 à la Britannique Emma Palant, 30 ans, déjà victorieuse cette saison sur Ironman 70.3 à Aix-en-Provence (Fra) et il y a une semaine à Cascais (Por). 

Elle a devancé de 2:22 la Stéphanoise Alexandra Tondeur (4h10:36) et de 3:09 la Française Jeanne Collonge (4h11:23). Pallant et Tondeur avaient déposé leur vélo quelques secondes derrière une autre Britannique Lucy Hall. Mais la vice-championne du monde 2017 de la distance a rapidement pris les devants dès les premiers kilomètres du semi-marathon. 

Elle a accentué progressivement son avance sur la Belge, championne du monde ITU en titre de longue distance, et sur Hall, qui n'a pu résister au retour de Collonge en vue de l'arrivée.