La Suédoise Annika Sorenstam a bouclé une année exceptionnelle en conservant son titre de numéro un mondial de golf, qu'elle a honoré en égalant le record de treize victoires en une saison, après avoir remporté, dimanche, le tournoi de West Palm Beach (Etats-Unis). Sorenstam avait déjà été sacrée à l'issue de la saison 2001 où elle s'était illustrée en devenant notamment la première joueuse à remporter huit tournois sur le circuit américain (LPGA) -dont quatre d'affilée- depuis l'Américaine Nancy Lopez en 1979, et à cumuler plus de 2 millions de dollars de gains en une année.

Forte de ces exploits, la Suédoise a connu un début 2002 très prometteur avec une victoire sur le premier tournoi de la saison en mars, à Waikoloa (Hawaï). Un titre qui allait en appeler douze autres, dont deux sur les circuits européen et australien, lui permettant d'égaler le record de treize victoires en une saison établi en 1963 par l'Américaine Mickey Wright.

Ce, pour un montant total de 2,8 millions de dollars (environ autant d'euros) de prix accumulés au final en 2002. Et, à l'image de l'Américain Tiger Woods, l'incontestable numéro un mondial du circuit masculin, la reine des greens bat tous les records de gains avec près de 11 millions de dollars empochés au cours de sa carrière.

42 titres Née à Stockholm le 9 octobre 1970 mais résidant aux Etats-Unis, la Suédoise est passée professionnelle en 1992 et a fait son apparition sur le circuit américain en 1993, marquée par le titre de «rookie » (débutante) de l'année. Sorenstam a glané la grande majorité de ses 42 titres sur le circuit américain et vient d'y être sacrée pour la cinquième fois joueuse de l'année. Terminant le tournoi dimanche avec une carte totale de 275, soit 13 sous le par, pour devancer de 3 coups l'Australienne Rachel Teske, la championne a apporté une dernière touche à son extraordinaire année: elle a établi un vingtième record du parcours sur le circuit professionnel féminin.

«J'ai l'impression de marcher sur des nuages. La vie est belle. Je m'étais fixée certains grands objectifs et je bat vingt records. C'est incroyable », s'est enthousiasmée celle qui a foulé les greens pour la première fois à l'âge de 12 ans. «J'ai toujours dit que j'adorais ce que je faisais mais désormais j'adore vraiment ce que je fais », a conclu la joueuse trentenaire. (BELGA)