Huitième journée sans aucune régate à Valence depuis le début de la Coupe Louis-Vuitton le 16 avril : après l'absence de vent puis de trop fortes rafales, l'orage a été cette fois à l'origine du report, avec une trop grande instabilité jeudi sur le plan d'eau de Valence.

Prudent en voyant les gros nuages arriver, le tenant de la Coupe de l'America, le défi suisse Alinghi (qui affrontera le vainqueur de la Coupe Louis-Vuitton à partir du 23 juin) a préféré ne lancer aucun de ses deux bateaux sur l'eau pour s'entraîner. La 5e manche du second round-robin (RR2) de la Coupe Louis-Vuitton a donc été reportée, à vendredi.

Deux manches doivent se disputer (5 et 6), comme mercredi. Deux chocs sont au programme : les Italiens de Luna Rossa et les Américains de BMW Oracle, leaders ex-æquo, doivent ouvrir la 5e manche; Emirates Team New Zealand, 3e, sera opposé au Desafio Espanol, 4e.

Le comité de course a décidé de reporter les courses vers 16h15, soit deux heures après le départ initialement prévu. Trop instable. Vers 14h00, le vent était trop faible, de 5 à 6 noeuds, inférieur à la limite basse pour naviguer. Vers 15h00, il était beaucoup trop instable, de 6 à 16 noeuds.

Le premier round-robin, qui s'est terminé samedi, avait été considérablement perturbé en raison d'un vent instable et (ou) insuffisant. Six journées avaient été annulées, dont les quatre premières, retardant d'une semaine la fin du RR1.

"C'est le propre de la voile, parfois il y a trop de vent, parfois il n'y en a pas, c'est l'école de la patience", déclarait au début de l'épreuve le navigateur franco-américain Paul Cayard, l'un des grands noms de la Coupe de l'America. Mardi, c'était tout le contraire, le vent avait soufflé beaucoup trop fort sur les deux ronds de course (nord et sud), à une vitesse supérieure à 23 noeuds, la limite haute fixée par le règlement. "Dans ces conditions, on risquait d'abîmer le matériel", estimait le Franco-Australien Sébastien Destremau, tacticien de China Team.

Les seuls à ne pas avoir été perturbés par cette nouvelle journée de retard et d'annulation ont été les Français d'Areva Challenge, exempts de la 5 e manche. Au programme : détente, shopping ou visite chez la shampouineuse. (AFP)