Des sanctions sans précédent ont été prises, dimanche, par la NBA (Championnat professionnel nord-américains de basket-ball) et des mesures de sécurité renforcée vont être examinées, après la bagarre générale de vendredi entre des joueurs d'Indiana et des supporteurs de Detroit.

Neuf joueurs ont été suspendus dont Ron Artest, considéré comme le responsable de la rixe, qui ne jouera pas les 72 prochains matches de son équipes. La suspension, la plus lourde jamais prise par la NBA hors cas de dopage, s'applique également au salaire du joueur, ce qui fera perdre à Artest 4,99 millions de dollars (3,83 M EUR).

"Ce qu'il a fait est impardonnable", a déclaré le commissaire de la NBA David Stern. "Ce fut une scène horrible et il nous revient de prendre des mesures pour que cela ne se reproduise pas. Je n'avais jamais vu ça en 21 ans de carrière".

Une faute commise à 45 secondes de la fin du match Indiana-Detroit par l'ailier des Pacers, Ron Artest, sur l'ailier-fort des Pistons Ben Wallace, qui a répliqué en le bousculant plusieurs fois et en le provoquant, a été à l'origine de violents incidents.

Les joueurs des deux équipes se sont alors provoqués, ont échangé des insultes, alors que leurs entraîneurs respectifs tentaient de les séparer et les calmer.

Gobelet La situation s'est envenimée quand un gobelet en plastique, lancé depuis les tribunes, a atterri avec son contenu sur le visage d'Artest. Celui-ci s'est alors précipité dans les gradins et a frappé un supporteur des Pistons.

Un de ses voisins lui a alors jeté un gobelet en plastique à la tête et un troisième supporteur de Detroit lui a donné un coup par derrière.

Jackson et O'Neal se sont alors joints à la rixe. Jackson a frappé un spectateur qui est tombé au sol, et O'Neal a expédié un direct du droit à un autre spectateur descendu sur le parquet.

Neuf spectateurs ont été blessés, dont deux hospitalisés. La police a ouvert un enquête sur ces incidents et des suites judiciaires sont à prévoir, tant des spectateurs contre les joueurs que l'inverse.

"Voir des supporteurs perdrent leur sang froid dans les tribunes est écoeurant. Mais cela ne peut excuser les joueurs, qui n'ont pas à se faire justice dans les tribunes", a martelé Stern.

Après avoir visionné la vidéo, le commissaire a craint que l'un des joueurs ou l'un des spectateurs ne soit grièvement blessé.

Du coup, le match de dimanche des Pistons s'est déroulé avec une sécurité renforcée, le club ayant fait appel à quatre stadiers en plus d'un policier en uniforme qui surveillaient les spectateurs.

"Je ne suis pas sûr que nous en avions besoin, mais il fallait marquer le coup et que le public voit la différence", a déclaré le directeur général du club, Tom Wilson, qui a écarté toute idée d'avoir des vigiles armés.

Les mesures de sécurité pour tous les matches et la vente d'alcool vont être révisées par la NBA. Sephen Jackson et Jermaine O'Neal ont été suspendus pour respectivement 30 et 25 matches. Ils perdront également leur salaries pendant cette période soit 1,63 M USD (1,25 M EUR) pour Jackson et 4,1 M USD (3,14 M EUR) pour O'Neal.

Ben Wallace (Detroit) a été suspendu pour six matches et Johnson (Indiana) a pris cinq matches de suspension. Reggie Miller (Indiana) et trois joueurs de Detroit, Elden Campbell, Derrick Coleman et Chauncey Billups ont écopé d'un match de suspension.

Les joueurs ont fait appel contre ces sanctions jugées "trop sévères" par leur syndicat.