La réunion de Berlin, dernière étape de la Golden League, n'a pas suscité l'enthousiasme vendredi, en raison sans doute d'une fin de saison sans véritable enjeu sauf pour les cinq athlètes qui convoitaient encore les 50 kilos d'or promis aux vainqueurs du lucratif circuit. Les 41.000 spectateurs, très bon public, n'ont pas été avares d'encouragements.

Mais cela n'a pas suffit à transcender les athlètes qui, pour la plupart, avaient déjà les jambes en vacances. Seuls le Marocain Hicham El Guerrouj (2000 m), l'Américain Allen Johnson (110 m haies), le Suisse André Bucher (800 m) et la Russe Olga Yegorova (5000 m) ont sorti le grand jeu pour s'imposer et se partager le pactole doré avec l'Américaine Marion Jones (100 m) et la Roumaine Violeta Szekely (1500 m) déjà assurées de leur part de lingots.

Les sprints, privés des ténors, ont été d'une pauvreté rare à ce niveau de compétition. Les concours ont également déçu. Quelques courses ont heureusement dégagé un semblant d'émotion.

Le 110 m haies d'Allen Johnson a été un modèle de perfection technique. Le 800 m dames remporté par la Mozambicaine Maria Mutola au détriment de l'Autrichienne Stéphanie Graf, ainsi privée du jackpot, et surtout le 5000 m qui a valu un record d'Europe à Olga Yegorova ont également ravi le public. Pour la première fois cette saison, la Russe sur qui pèse des soupçons de dopage depuis les Mondiaux d'Edmonton, a été acclamée par le public.

Les spectateurs ont ainsi apporté leur soutien à Yegorova accusée des pires maux par certaines de ses adversaires et conspuée lors de ses dernières sorties à Zurich et Bruxelles.

Ce moment particulier n'a cependant pas suffit à sortir la réunion du marasme.

Les responsables de l'IAAF, la Fédération internationale d'athlétisme, en ont pris conscience et songent à réformer la formule de la Golden League.

Vendredi, le président de l'IAAF, Lamine Diack, a laissé entendre qu'une réforme aurait lieu en 2003. Une formule à cinq réunions au lieu de sept actuellement aurait les faveurs des dirigeants de la Fédération. Paris et Rome devraient disparaître de la Golden League. Oslo ou Berlin aussi tandis qu'un nouveau meeting - à choisir entre Londres, Madrid et Stuttgart - pourrait y faire son entrée aux côtés de Bruxelles, Zurich et Monaco, où se déroulerait la finale. (AFP)

© La Libre Belgique 2001