«Gazelle de la Brasserie est un cheval de niveau mondial, cela ne fait pas l'ombre d'un doute!» Le commentaire est d'Alec van den Abeele, le chef de l'équipe belge de concours complet, et concerne le cheval de Karin Donckers, laquelle a soufflé le chaud et le froid lors de ses trois journées de compétition à Aix-la-Chapelle.

Tout avait bien débuté, vendredi, lors de l'épreuve de dressage avec une neuvième place provisoire mais surtout prometteuse même si quelques craintes entouraient les capacités de la jument à franchir un cross du niveau de ces Jeux équestres mondiaux. «C'est la première fois que je la montais dans une épreuve 4 étoiles. Je la savais très bonne sauteuse mais j'avoue que j'avais quelques inquiétudes au moment d'aborder le cross», reconnaissait Karin Donckers.

Sur la ligne d'arrivée, au terme des 6 380 mètres du parcours et des 45 efforts (31 obstacles), la prudence de la numéro 1 belge avait laissé la place à une euphorie généralisée au sein de la délégation noir-jaune-rouge. Devant 85 000 personnes (!), l'amazone de Minderhout avait il est vrai réussi un parcours de toute beauté achevé sans la moindre faute mais avec 13.20 de pénalités pour dépassement de temps. Un excellent résultat qui valait à Karin Donckers d'occuper la 10 éme place samedi soir.

«Je suis très contente de ma jument, déclarait la cavalière anversoise. Gazelle saute magnifiquement bien. Elle possède une bonne technique mais elle est surtout très intelligente. Elle cherche constamment les obstacles et les fanions ce qui est très important dans un cross aussi exigeant que celui d'Aix-la-Chapelle.»

Après un parcours que tout le monde qualifiait de «fantastique», l'optimisme était donc de mise dans le clan belge au moment d'aborder la dernière épreuve, dimanche. Un sentiment encore accru une fois l'élimination confirmée de l'Allemand Dirk Schrade, alors neuvième, lors du dernier contrôle vétérinaire.

Mais, le jumping s'est, hélas! moins bien déroulée pour notre compatriote qui achevait son parcours avec une barre et deux points de pénalité pour dépassement de temps. «Ces six points lui coûtent finalement quatre places au classement général, regrettait Alec van den Abeele. Sa treizième place finale est une petite déception car on aurait aimé qu'elle termine les Jeux dans le top 10. Mais, dans ce genre d'occasions, il faut aussi un peu de chance. L'Allemande Bettina Hoy était deuxième à l'issue du cross mais elle termine finalement sixième après le jumping!» En équipe, la Belgique termine finalement douzième au général grâce, aussi, à la 52 éme place de Carl Bouckaert (Rampant Lion).

© Les Sports 2006