A l'instar de ce qu'il s'était passé à Filot, début avril, et à Pottes, début mai, le circuit communautaire de sauts d'obstacles a de nouveau connu un vif succès, le week-end dernier, dans les installations du Haras de Bornival. Entièrement séduits par la formule de l'Equestrian Classic Tour, les cavaliers de la Ligue Equestre Wallonie-Bruxelles (LEWB) se sont effectivement déplacés en grand nombre dans le Brabant wallon afin de participer à un jumping dont la qualité n'est aujourd'hui plus à présenter. Près de 600 départs ont ainsi été enregistrés sur l'ensemble des deux premiers jours de compétition, vendredi et samedi, tandis que les trois épreuves du dimanche (1m15, 1m25 et 1m35) ont comptabilisé à elles seules 416 inscriptions!

Attendu de tous, le Grand Prix (1m35) a, quant à lui, atteint les sommets espérés grâce à la présence de nombreux cavaliers de haut niveau tel Pedro Veniss qui se sera finalement révélé trop consistant pour la concurrence. Qualifié pour le barrage avec ses deux chevaux, Fadiese et Solena, le cavalier brésilien a effectivement réussi la performance peu banale d'achever l'épreuve aux deux premières places, devenant par la même occasion le 3e vainqueur de la saison après David Sterckx à Filot et José Thiry à Pottes. «L'épreuve était de qualité, déclarait Pedro Veniss. Le parcours était difficile et la concurrence était élevée. Heureusement, mes deux chevaux ont particulièrement bien sauté.»

De fait, après un parcours sans faute, Fadiese et Solena ont remis le couvert lors du barrage avec, en prime, les deux meilleurs chronos. «La victoire était un objectif à Bornival mais je m'étais surtout déplacé dans le but de préparer les chevaux pour le jumping de Deauville qui débute dans une semaine. Il s'agit d'une épreuve internationale et je participerai aux épreuves d'1m45 et 1m55.»

Arrivé en Belgique voici 4 ans, le jeune brésilien (22 ans) a établi ses quartiers aux Ecuries d'Ecaussines dans le Hainaut. Ambitieux, il sillonne les épreuves internationales avec l'espoir d'un jour intégrer les rangs de l'équipe nationale brésilienne aux côtés de Rodrigo Pessoa, médaillé d'or aux Jeux olympiques. «Je m'entraîne déjà avec lui à Fleurus et parfois aussi à Ecaussines, poursuit Pedro Veniss. Mon objectif est de participer au championnat du monde mais, pour cela, je dois passer les sélections, début février, afin de figurer dans l'équipe brésilienne. Ce sera très difficile car la concurrence est énorme. Mais, je veux y croire.»

Logiquement tourné vers les épreuves continentales, Pedro Veniss n'est pas du tout certain de participer à une nouvelle manche de l'Equestrian Classic Tour cette saison. En attendant, il aura marqué les esprits au Haras de Bornival où il faut également souligner les excellentes prestations de Candice Lauwers et de Catherine Schepers qui, à défaut de figurer sur le podium, ont également réussi la performance de classer leurs deux chevaux.

Pour le reste, les cavaliers de la LEWB se retrouveront dans un mois (les 8, 9 et 10 juillet), à Durbuy, dans les installations du CE des Trois Provinces. Il restera ensuite trois épreuves (Gesves, Overijse et Welkenraedt) aux différentes paires pour espérer forger une qualification pour la très prisée finale de l'ECT disputée à la fin du mois d'octobre dans le cadre du prestigieux jumping international de Liège.

© Les Sports 2005