HUY Pour la deuxième année consécutive, Xavier Bouche a terminé la saison en trombe, par un convaincant succès en Groupe N assorti d'une très belle cinquième place absolue. Et même si cette fois le sacre en Production lui a échappé de justesse - pour un point -, le pilote de la Mitsubishi Lancer Evo7 savourait son bonheur.

`Tout avait pourtant mal commencé. Par deux crevaisons à l'avant, puis à l'arrière gauche dans la deu- xième spéciale. J'ignore d'ailleurs toujours pourquoi.´

Sans doute un peu de nervosité dans les cordes. `J'étais toutefois déjà revenu à la régulière dans le sillage du leader Van Woensel lorsque ce dernier s'est retrouvé bloqué sur le quatrième rapport dans Engis- Tihange, tenait à rappeler le fier Zaza qui n'a pas fini de raconter sa perf du Condroz. Voir Colsoul sacré me fait vraiment mal. Son titre n'est franchement pas mérité. Il est temps qu'il s'améliore. Enfin, pour moi, une victoire ici, dans ma région, vaut bien plus qu'une couronne. Mais bon: j'étais champion en 2001, et cela ne m'a strictement rien apporté.´

Lisez des budgets pour louer une WRC, son rêve depuis que la catégorie existe. Et gageons qu'il essayera encore de le réaliser durant cette longue intersaison même s'il a tout lieu d'être satisfait de son Evo7.

Titre pour le petit Colsoul

Derrière la combinaison gagnante Mitsubishi-Bouche, Chris Van Woensel n'avait aucun regret à nourrir après s'être bien battu pour revenir à la 2e place. Un rang d'honneur longtemps occupé par le spectaculaire Jullien, moins bien équipé (Evo6) que ses rivaux directs. A coup sûr, ces trois-là ont du talent. On ne pouvait pas en dire autant de Bob Colsoul couronné de justesse grâce à sa 5e place (il pouvait remercier le Français Mannessier d'avoir crevé deux fois dimanche et écopé d'emblée d'une 1.40 de pénalité le premier jour suite à la neutralisation de la première spéciale) derrière le papy danois Jensen.

Peu à l'aise sur ce parcours glissant, Bob n'est décidément pas le digne fils de Guy, champion des dérapages contrôlés dans les années 80. Il a simplement la chance d'avoir un père qui a tout fait pour remporter cette couronne par personne interposée. `Je n'ai pas eu une conduite très sportive ce week-end, avouait Bob. Je ne sais pas si c'est parce que j'avais peur ou quoi. Mon seul problème, c'est que je n'ai pas assez enfoncé la pédale de droite. Mais je m'en fous, puisque je suis champion...´

© Les Sports 2002