Vous dormiez? Vous avez manqué une nuit riche en performances.

JUDO

Teddy Riner remporte sa 2e médaille d'or en +100 kg

Impérial, le judoka français Teddy Riner a conforté sa mainmise sur la catégorie des poids lourds (+100 kg), vendredi aux jeux Olympiques de Rio, en conservant son titre face à Hisayoshi Harasawa, représentant d'un Japon redevenu la première puissance du judo mondial.

Les Français ont mis du temps à se réveiller sur les tatamis de l'Arena Carioca 2 mais l'ultime journée leur a été profitable: outre le sacre de Riner, la France a décroché sa deuxième médaille d'or de la semaine avec le titre inattendu d'Emilie Andéol (+78 kg), victorieuse en finale de la Cubaine Idalys Ortiz.

Le sacre, pour l'octuple champion du monde Riner, est moins surprenant: invaincu depuis 2010 dans une catégorie qu'il domine outrageusement, le géant français (2,03 m, 137 kg) a survolé la journée, étirant sa série d'invincibilité à 98 combats internationaux.

Le porte-drapeau de la France à Rio devient le troisième poids lourd de l'histoire à remporter deux titres olympiques en judo après son compatriote David Douillet (1996, 2000) et le Japonais Hitoshi Saito (1984, 1988).

"C'est le pied!, a lancé le Français au micro de France Télévisions. J'ai annoncé que je voulais le titre et moi, quand je dis, je fais."

Déterminé, le Français a rendu une copie parfaite avec pour seul accroc notable un ongle retourné en quarts de finale contre le Brésilien Rafael Silva, médaillé de bronze, ou un doigt dans l'oeil reçu en demies contre l'Israélien Or Sasson, lui aussi en bronze.

En finale, Teddy Riner a maîtrisé Harasawa qui avait pourtant dit vouloir être le premier à le faire tomber: le combat s'est joué aux pénalités et à ce jeu-là, le tenant du titre a gagné (1 shido à 2).

La Française Emilie Andéol a été médaillée d'or en +78 kg.

La judoka française Emilie Andéol a créé une énorme surprise en décrochant la médaille d'or des +78 kg vendredi aux jeux Olympiques de Rio, en terrassant la championne olympique en titre, la Cubaine Idalys Ortiz, vaincue en prolongation.

La Japonaise Kanae Yamabe et la Chinoise Yu Song décrochent les médailles de bronze.

Andéol, âgée de 28 ans, s'est imposée au bout d'un combat étouffant: contrainte d'aller jusqu'au "golden score" (score décisif), la Française a immobilisé la double championne du monde au sol et l'a emporté.

On a alors vu cette grande fille très émotive, capable de pleurer avant et après un combat, hurler de joie et brandir les poings en l'air, tout en ayant l'air de ne pas croire à son triomphe, elle qui participait à ses premiers JO.

La double championne d'Europe et médaillée de bronze aux Mondiaux 2014 est la première française à décrocher l'or olympique de la catégorie la plus élevée du judo féminin.

Celle qui se définit comme "une pile électrique" aura gagné ce titre au forceps puisque trois de ses quatre combats du jour se sont terminés en prolongation.

NATATION

L'or sur 200m dos pour l'Américaine Maya DiRado qui prive Hosszu d'un 4e titre à Rio

L'Américaine Maya DiRado a remporté vendredi le titre olympique du 200 m dos en dominant de 06/100 la Hongroise Katinka Hosszu, qui visait une quatrième médaille d'or à Rio.

La Canadienne Hilary Caldwell a pris la 3e place, à 1 sec 55/100 de DiRado, créditée d'un temps de 2 min 05 sec 99/100 qui fait d'elle la quatrième performeuse de tous les temps.

Or et record du monde pour l'Américaine Ledecky sur 800m nage libre

L'Américaine Katie Ledecky, 19 ans, a remporté le 800 m nage libre des Jeux Olympiques vendredi à Rio en 8 min 04 sec 79/100e, pulvérisant de près de deux secondes son record du monde qu'elle avait déjà amélioré en janvier à Austin (SUA) en 8:06.68.

Ledecky qui réussit le triplé (200-400-800 m), a devancé de 11 sec 38/100e la Britannique Jazz Carlin (8:16.17) et la Hongroise Boglarka Kapas (8:16.37). Ledecky, déjà titrée sur 200 et 400 m individuel, ainsi qu'avec le relais 4x200 m nage libre décroche ainsi sa quatrième médaille d'or. Elle avait également empoché une médaille d'argent avec le relais 4x100 m nage libre. En tête dès le départ, elle a battu de près de deux secondes le record du monde qu'elle avait établi en janvier à Austin (8:06.68). Ledecky est la première à réaliser le triplé 200-400-800 m nage libre aux JO depuis sa compatriote Debbie Meyer en 1968. Depuis son titre olympique du 1500 m à Londres en 2012, à l'âge de 15 ans, Katie Ledecky est invaincue en finale d'épreuves individuelles des grands championnats (JO et Mondiaux), avec onze victoires consécutives. L'an dernier aux Mondiaux, l'Américaine avait raflé les titres des 200, 400, 800 et 1500 m nage libre. Cette dernière épreuve ne figure pas au programme olympique. Ledecky est également attendue au rendez-vous du 4x100 m 4 nages samedi en clôture du programme de natation. Elle visera un cinquième titre olympique à Rio.


TENNIS

Angélique Kerber rejoint Monica Puig en finale

L'Allemande Angelique Kerber a rejoint la Portoricaine Monica Puig en finale du simple dames des jeux Olympiques de Rio en dominant l'Américaine Madison Keys, 9e joueuse mondiale, en deux manches 6-3, 7-5 vendredi.

La N.2 mondiale, victorieuse de l'Open d'Australie et finaliste de Wimbledon cette année, sera la grande favorite de cette finale disputée samedi face à Puig, 34e mondiale et révélation du tournoi. Elle peut devenir la première joueuse allemande à décrocher la médaille d'or olympique depuis Steffi Graf en 1988 à Séoul. Cette dernière avait gagné une autre médaille, en argent, quatre ans plus tard à Barcelone. Depuis, aucune joueuse allemande n'avait remporté de médaille aux JO.

Murray a dû s'employer pour rallier les demi-finales

Le BritanniqueAndy Murray, champion olympique en titre, a dû s'employer pour écarter l'Américain Steve Johnson, 22e joueur mondial, en trois sets (6-0, 4-6, 7-6 (7/2)) et rallier vendredi les demi-finales des Jeux de Rio.

Johnson, redoutable en coup droit, a servi pour mener 5-3 dans la dernière manche avant que Murray ne revienne dans le match. L'Ecossais ne s'est détaché que dans le tie-break (4-1).

Nadal en demi-finales en battant Bellucci

L'Espagnol Rafael Nadal s'est qualifié vendredi pour les demi-finales du tournoi de tennis des Jeux Olympiques de Rio. L'ancien N.1 mondial, aujourd'hui 5e à l'ATP, s'est imposé en trois sets 2-6, 6-4, 6-2 face au Brésilien Tomaz Bellucci (ATP 54), tombeur de David Goffin (ATP 13) au tour précédent, pour accéder au dernier carré.

Nadal, champion olympique en simple en 2008, affontera l'Argentin Juan Martin Del Potro (ATP 141) pour une place en finale.

Nadal tentera par ailleurs de remporter dans la soirée la finale du double messieurs, avec Marc Lopez, face à la paire roumaine Florin Mergea/Horia Tecau.

Del Potro rejoint Nadal en demi-finales

L'Argentin Juan Martin Del Potro (ATP 141) s'est qualifié pour les demi-finales des Jeux de Rio en dominant l'Espagnol Roberto Bautista Agut (ATP 17) en deux sets (7-5, 7-6 (7/4)) vendredi.

L'Argentin, médaille de bronze des JO 2012 à Londres, rejoint ainsi l'Espagnol Rafael Nadal (ATP 5), le champion olympique 2008, qui a écarté le Brésilien Tomaz Bellucci (ATP 54) plus tôt dans la journée en trois sets 2-6, 6-4, 6-2.

Tomaz Bellucci avait éliminé David Goffin (ATP 13) en 8e de finale.

Rafael Nadal remporte l'or en double avec Marc Lopez

Les Espagnols Rafael Nadal et Marc Lopez sont devenus champions olympiques du double messieurs des Jeux de Rio grâce à leur victoire en finale vendredi contre les Roumains Horia Tecau et Florin Mergea en trois sets (6-2, 3-6, 6-4).

Nadal, déjà vainqueur de la médaille d'or en simple messieurs en 2008, a l'occasion de s'en offrir une troisième. Il affronte samedi l'Argentin Juan Martin Del Potro pour une place en finale du simple.

TIR A L'ARC

le Sud-Coréen Ku Bonchan sacré

Le Sud-Coréen Ku Bonchan a été sacré champion olympique de tir à l'arc, vendredi à Rio, en battant en finale le Français Jean-Charles Valladont (7-3).

C'est la deuxième médaille d'or à Rio pour Ku, déjà sacré par équipes vendredi dernier.

La médaille de bronze est revenu à Brady Ellison vainqueur du Néerlandais Sjef van den Berg (6-2) dans le match pour la troisième place. L'Américain repart de Rio avec deux breloques, puisqu'il avait décroché l'argent dans la compétition par équipes.


ATHLETISME

Ayana sur une autre planète

L'Ethiopienne Almaz Ayana a remporté le titre du 10.000 m en améliorant nettement le record du monde, vieux de 23 ans, de 14 secondes, en 29 min 17 sec 45, pour l'ouverture des épreuves d'athlétisme vendredi à Rio.

Ayana, 24 ans, a devancé la Kényane Vivian Cheruiyot (29:32.53, record national) et sa compatriote Tirunesh Dibaba (29:42.56), qui était double tenante du titre.

Rudisha sans encombre sur 800 m

Le Kenyan David Rudisha, grand favori, et la plupart des outsiders du 800 m, ont passé sans encombre le premier tour des jeux Olympiques de Rio, vendredi pour la première journée d'athlétisme au stade olympique.

Rudisha, champion olympique 2012 et recordman du monde, a tranquillement survolé sa série pour s'imposer en 1 min 45 sec 09/100e.

Le Polonais Adam Kszczot, son principal adversaire à priori, a lui aussi fait le travail, victorieux de sa course (1:45.83) devant le Kenyan Ferguson Rotich.

Ce dernier est resté muet devant la presse, au lendemain de l'exclusion des JO d'un entraîneur kenyan pour manquements au règlement antidopage, et qui aurait emprunté l'identité de Rotich au moment d'un contrôle.

Dans la dernière série du jour, le Français Pierre-Ambroise Bosse a parfaitement répondu aux attentes, vainqueur (1:48.12) devant un autre gros outsider l'Ethiopien Mohammed Aman (1:48.33).

Au final, parmi les prétendants au podium, seul manque à l'appel le Botswanais Nijel Amos, diminué par une blessure et éliminé (7e de sa série en 1:50.46).

L'Américaine Michelle Carter, sacrée au poids, prive Valerie Adams d'un triplé historique

L'Américaine Michelle Carter a été sacrée championne olympique du poids au terme d'un concours riche en suspense, jusqu'au dernier essai et un meilleur jet à 20m63, vendredi à Rio.

Carter a devancé au dernier moment la Néo-Zélandaise Valerie Adams (20m42), double championne olympique en titre qui aurait pu devenir la première femme de l'histoire à remporter trois titres olympiques dans une même épreuve individuelle.

CYCLISME

Bradley Wiggins remporte sa 8e médaille olympique

Le Britannique Bradley Wiggins et ses coéquipiers de la poursuite par équipes ont remporté la médaille d'or du tournoi olympique, vendredi, à Rio, avec le record du monde à la clé sur les 4 kilomètres.

Bradley Wiggins, Ed Clancy, Steven Burke et Owain Doull ont bouclé la distance en 3 min 50 sec 265, soit 31 centièmes de moins que leur record établi auparavant dans la journée, à la moyenne de 62,536 km/h. Le match a toutefois été très incertain jusqu'au bout. En finale, les Australiens, partis très vite, ont mené la vie dure aux Britanniques jusqu'au dernier tour. A 36 ans, Wiggins, vainqueur du Tour de France en 2012, a enlevé sa cinquième médaille d'or, sa huitième médaille (record pour un sportif britannique) aux JO. Wiggins est monté pour la première fois sur le podium des Jeux à Sydney en 2000. Le Londonien a bâti son palmarès olympique sur la piste, à l'exception du contre-la-montre des JO de Londres remporté quelques jours à peine après avoir bouclé en vainqueur le Tour de France.

La Grande-Bretagne, qui a décroché son deuxième titre en trois épreuves de piste à Rio, fait main basse sur la poursuite par équipes aux JO depuis 2008. En finale, Wiggins et les siens ont sué sang et eau pour se débarrasser des poursuiteurs australiens (Alexander Edmondson, Jack Bobridge, Michael Hepburn, Sam Welsford) qui étaient encore devant eux après 3 kilomètres (9 centièmes d'écart). L'Australie, déjà deuxième à Londres, a été créditée du temps de 3 min 51 sec 008. Elle s'est inclinée finalement par la marge de 74 centièmes de seconde, tout en battant le temps qui faisait office de record du monde au début du tournoi, un chrono réussi par l'équipe britannique en 2012 (3 min 51 sec 659). La médaille de bronze est revenue au Danemark, qui a disposé de la Nouvelle-Zélande dans le match pour la troisième place.

L'or pour les Chinoises en vitesse par équipes

La Chine, avec la paire Gong Jinhie/Zhong Tianshi, a décroché l'or de la vitesse par équipes dames, vendredi, au vélodrome de Rio, quatre ans après avoir été privée sur le tapis vert du titre olympique.

En finale, les Chinoises ont battu cette fois la paire russe formée de Daria Shmeleva et Anastasiia Voinova, par un écart de 30 centièmes de seconde.

Les Allemandes Miriam Welte et Kristina Vogel, championnes olympiques à Londres, ont récolté la médaille de bronze.

Aux JO de 2012, Gong Jinjie et sa coéquipière de l'époque (Guo Shuang) avaient gagné la finale, mais avaient été déclassées pour relais hors zone.

Gong, qui est âgée de 29 ans, compte à son palmarès sept médailles aux Mondiaux dans cette épreuve.

Zhong, 25 ans, est la championne du monde de vitesse individuelle en titre. Toutes deux ont obtenu en 2015 le titre mondial de la discipline.

Au premier tour du tournoi, les deux Chinoises ont amélioré leur propre record du monde dans le temps de 31 sec 928.

En finale, Gong et Zhong ont été créditées d'un temps approchant (32 sec 107) qui suffit à leur bonheur.

Les deux Chinoises sont entraînées depuis 2013 par le Français Benoît Vêtu, qui a réussi là où le légendaire Daniel Morelon, lui aussi entraîneur recruté par le géant d'Asie, était passé tout près en 2012.


FOOT

L'Allemagne bat la Chine et va en demi-finales

L'Allemagne s'est qualifiée pour les demi-finales du tournoi de foot féminin aux JO-2016 en battant la Chine en quart (1-0), vendredi à Salvador.

Les Allemandes entraînées par Silvia Neid rencontreront en demi-finale le vainqueur de la confrontation entre la France et le Canada, disputée en soirée.

L'Allemagne s'est imposée grâce à un but de Behringer, d'une frappe sèche depuis l'extérieur de la surface après une remise en retrait de Mittag (77e). Les Chinoises du Français Bruno Bini ont manqué l'occasion d'égaliser lorsque Wang Shuang a tiré son penalty sur le poteau (85e).

Les quarts de finale avaient débuté vendredi après-midi par un événement sans précédent, avec la défaite dans un tour à élimination directe de tournoi olympique des Etats-Unis, triples tenants du titre, face à la Suède (1-1 a.p., 4-3 t.a.b.).

Les Américaines avaient atteint la finale des cinq tournois olympiques qui s'étaient tenus jusqu'alors, pour quatre victoires (1996, 2004, 2008 et 2012) et une défaite (2000).

Les Etats-Unis, triples tenants du titre, éliminés en quarts par la Suède

Les Etats-Unis, triples tenants du titre olympique en football féminin, ont été éliminés à la surprise générale dès les quarts de finale des JO-2016 par la Suède aux tirs au buts (1-1 a.p., 4-3 t.a.b.), vendredi à Brasilia.

C'est un événement sans précédent dans le foot féminin, car les Américaines avaient atteint la finale des cinq tournois olympiques qui s'étaient tenus jusqu'alors, pour quatre victoires (1996, 2004, 2008 et 2012) et une défaite (2000).

Les Etats-Unis, dont la capitaine Lloyd a été élue Ballon d'Or 2015, représentent la nation ultra-dominante dans la discipline: ils sont monté sur le podium des sept Coupes du monde, et en ont remporté trois, la dernière en 2015.

Ironie du sort, les Américaines ont été éliminées par la Suède entraînée par Pia Sundhage, qui était la sélectionneuse des USA lors des deux derniers JO.

Les Suédoises ont ouvert le score par Blackstenius (61e) avant une égalisation signée Morgan (77e) puis une prolongation stérile.

Lors de la séance des tirs au but, deux Américaines échouaient: Morgan voyait sa tentative repoussée par la gardienne Lindahl, et Press manquait le cadre.

Solo, la gardienne américaine considérée comme la meilleure au monde, a arrêté le penalty de Sembrant, mais n'a rien pu faire face à Dahlkvist qui réussissait le tir au but décisif.

Les quarts de finale restant à disputer sont: Chine-Allemagne, Canada-France et Brésil-Australie. La Suède affrontera le vainqueur du match Brésil-Australie.


AVIRON

Le deux de couple poids légers messieurs français sacré

Jérémie Azou et Pierre Houin ont remporté la médaille d'or en deux de couple poids légers des régates d'aviron des jeux Olympiques de Rio, vendredi sur la lagune Rodrigo de Freitas.

Le bateau français (6:30.70) a devancé les embarcations irlandaise (6:31.23) et norvégienne (6:31.39).

La paire Azou/Houin apporte ainsi à la France un troisième titre olympique à Rio, après ceux des cavaliers du concours complet par équipes et du céiste Denis Gargaud, et une douzième médaille au total (trois en or, quatre en argent, cinq en bronze).

C'est la première médaille d'or olympique de l'aviron français depuis les Jeux d'Athènes en 2004, la deuxième dans ces JO-2016 au lendemain du bronze décroché par le quatre sans barreur poids légers.

Chez les dames, l'éptreuve a été remportée par les Néerlandaises Ilse Paulis et Maaike Head, sur les eaux de la lagune Rodrigo de Freitas.

Le bateau néerlandais (7:04.73) a devancé l'embarcation canadienne (7:05.88) et la chinoise (7:06.49).

Les Pays-Bas médaillés d'or en deux de couple poids légers

Les Néerlandaises Ilse Paulis et Maaike Head ont décroché vendredi la médaille d'or en deux de couple poids légers dames des régates d'aviron des jeux Olympiques de Rio, sur les eaux de la lagune Rodrigo de Freitas.

Le bateau néerlandais (7:04.73) a devancé l'embarcation canadienne (7:05.88) et la chinoise (7:06.49).

Head avait terminé huitième des jeux Olympiques de Londres dans la même épreuve.

La Grande-Bretagne en or en deux sans barreur

Les Britanniques Helen Glover et Heather Stanning ont remporté vendredi la médaille d'or en deux sans barreur dames des régates d'aviron des jeux Olympiques de Rio, sur les eaux de la lagune Rodrigo de Freitas.

Le bateau britannique (7:18.29) a devancé l'embarcation néo-zélandaise de Genevieve Behrent et Rebecca Scown (7:19.53) et la danoise de Hedvig Rasmussen et Anne Andersen (7:20.71).


TIR

Carabine 50 m couché messieurs: l'Allemand Junghänel en or

L'Allemand Henri Junghänel, âgé de 28 ans, s'est adjugé l'or olympique de l'épreuve de carabine 50 m tir couché, vendredi à Rio.

Junghänel (209,5 pts), qui avait passé in extremis le cap des qualifications en ne prenant que le 8e et dernier ticket pour la finale, devance le Sud-Coréen Kim Jong-hyun (208,2 pts) et le Russe Kirill Grygorian (187,3 pts).

Il rejoint au palmarès de sa discipline son compatriote Christian Klees, médaillé d'or en 1996.


HALTEROPHILIE

La Nord-Coréenne Rim Jong-sim titrée en 75 kg

L'haltérophile nord-coréenne Rim Jong-sim a été couronnée en -75 kg vendredi aux Jeux de Rio, devant la Bélarusse Darya Naumava et l'Espagnole Lidia Valentin Perez, qui offre à son pays sa première médaille dans cette, discipline.

Avec cette seconde médaille d'or, après Londres 2012 en 69 kg, Rim est la première Nord-Coréenne à être titrée deux fois aux JO.

L'Iranien Kianoush Rostami en or, avec record du monde en -85kg en haltérophilie

L'Iranien Kianoush Rostami a remporté le titre olympique des 85 kg d'haltérophilie en soulevant un total de 395 kg, soit le record du monde de la catégorie, vendredi, à Rio.

Rostami, âgé de 25 ans, a soulevé 179 kg à l'arraché avant d'ajouter 217 kg à l'épaulé-jeté pour battre d'un kilo le record du monde. Il a surpris le Chinois Tian Tao (395 kg) grâce à son dernier essai. Le Roumain Gabriel Sincraian a pris le bronze (390 kg). Rostami vit une année 2016 exceptionnelle puisqu'il avait battu le record du monde de l'épaulé-jeté avec 220 kg en mai dernier.

L'haltérophile polonais Zielinski, en or à Londres, contrôlé positif

L'haltérophile polonais Adrian Zielinski, médaillé d'or à Londres en 2012, a été contrôlé positif à la nandrolone, un stéroïde anabolisant, et immédiatement exclu des jeux Olympiques de Rio, a indiqué vendredi l'agence antidopage polonaise.

La substance interdite a été détectée lors d'un test sanguin de Zielinski, 27 ans, alors qu'il se préparait à concourir dans la catégorie des moins de 94 kg. Son frère Tomasz, 25 ans, inscrit dans la même catégorie, a été lui même exclu pour la même substance il y a quelques jours.