LOUVAIN 58

CHARLEROI 77

Face à des Brabançons déjà tournés vers leur avenir, les "Spirou" n'ont éprouvé aucune peine à dicter leur loi. "Il n'y a pas eu photo. Mes joueurs se sont montrés très appliqués en défense et ont fait preuve de lucidité tactique dans les moments décisifs. J'adresse une mention spéciale à Sacha Massot présent dans tous les coups", confiait Eddy Casteels. Et de fait, l'ailier "carolo" émergea dès le premier round quand il fallut conjuguer ses efforts à ceux de Huggins qui venait de doubler Riddick. Massot permit à ses couleurs de briser la courte résistance de Louvain (10-11 et 23-35). Brewer emboîtait pour mettre les "Spirou" à l'abri en vue du repos (25-37). A la reprise, les Hennuyers resserraient l'étreinte en défense et prenaient l'ascendant dans le trafic aérien. Malgré tous les efforts de Moors, les Brabançons finirent par courber l'échine. Brewer, Krupalija et Jorsen reprenaient le flambeau en attaque dans le dernier quart-temps (48-71). Les nombreuses fautes locales permettaient aux "Spirou" de soigner leurs dividendes. "Un excellent adjuvant pour la suite des événements et pour les demi-finales en playoffs où notre tâche sera bien plus ardue !", concluait Eric Somme.