Kobe Bryant l'Européen, Kobe Bryant le fan de foot, Kobe Bryant du nom d'un morceau de viande,... voici cinq choses que vous ne saviez peut-être pas sur la légende qui a tragiquement perdu la vie dimanche soir dans un crash d'hélicoptère.

1. Kobe Bryant a aidé Novak Djokovic à remonter la pente

On le dit souvent: "les vrais reconnaissent les vrais". Et on peut le dire: Kobe Bryant en a inspiré plus d'un. Interrogé sur ce décès tragique, Novak Djokovic, le champion serbe de tennis, avoue que sans le Black Mamba, il ne serait peut-être jamais revenu au top niveau. " Kobe a été un de mes mentors, je ne sais pas si j'ai le droit de dire ça. J'ai eu un certain nombre de conversations au téléphone avec lui et on s'est vu plusieurs fois ces dernières années. Quand j'ai eu ma blessure au coude, ce fut une période difficile, mentalement et émotionnellement. Il fallait gérer tout ça, la chute au classement, le travail pour remonter. Kobe a été une des personnes vraiment présentes pour moi. Il m'a donné de précieux conseils, une ligne directrice pour croire en moi, croire dans le processus pour que je revienne. Je lui suis très reconnaissant d'avoir été là pour moi, de m'avoir soutenu. J'adore Kobe, qui ne l'aime pas ? C'est un mec incroyable. Un des plus grands basketteurs et athlètes de l'histoire." Et une source d'inspiration pour beaucoup.

© DR


2. Kobe, l'Européen amoureux de football

Kobe Bryant a vécu en Italie et comme beaucoup d'Européens, il s'est tourné vers le football dans un premier temps... avec pas mal de talent comme en témoignent ses parents. Ce n'est que lorsqu'il a déménagé aux Etats-Unis qu'il s'est lancé à 100% dans le basket mais il l'avoue à l'époque: s'il avait dû choisir entre le foot et le basket, il était prêt à opter pour le football. Il parlait aussi parfaitement l'italien et était un grand fan... de l'AC Milan.

© DR


3. Son prénom lui vient... d'une tranche de boeuf!

Des "Kobe", on n'en entend pas tous les jours dans la rue et pour cause, c'est plutôt rare. Mais d'où ça vient? En fait, son père était un grand amateur de viande, mais pas n'importe laquelle: une viande japonaise de qualité et très chère qui s'appelle le Kobe Beef. Et c'est en plein repas, en regardant la carte du restaurant que les parents de Kobe se sont accordés sur ce nom pour le moins original.

© DR


4. Kobe Bryant a remporté... un Oscar!

Quoi que Kobe Bryant tentait, il arrivait toujours à ses fins, que ce soit sur le terrain ou en dehors. Père de quatre enfants, il s'est toujours attaché à être le plus présent possible et vivait cette deuxième vie dans le sillage de sa fille Gianna qui marchait dans ses traces. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c'est que Kobe Bryant a également remporté... un Oscar. C'était en 2018 pour son vibrant documentaire "Dear Basketball". Ce film de 4 minutes met en parallèle les rêves de balle orange d'un jeune garçon et sa gloire future sur les parquets américains, dans un très beau style "croquis" en noir et blanc, rehaussé de quelques touches de couleur. Dear Basketball se termine par un plan du joueur retournant vers les vestiaires, après un dernier "Love, Kobe" : une déclaration d'amour à son sport et des adieux qui ont un écho particulier aujourd'hui.

© DR


5. Présent à la salle... 7h avant le match

Kobe Bryant, c'était une machine. Une machine à gagner. Une machine de compétition mais qui savait ce qu'il fallait faire pour réussir. Lors des Jeux Olympiques en 2012, il s'est tout simplement pointé 7h avant le match dans la salle d'entraînement. Pour se reposer, prendre l'ambiance? Non! Pour enchaîner plus de 800 shoots! Complètement dingue mais vrai et qui prouve une fois encore à quel point il était dédicacé à ce sport qu'il a fait grandir. 

© DR