La chaîne de télévision "Vier" propose un programme qui est en train de passionner la Flandre, sur base d'un heptathlon plutôt original réalisé... dans un container.

L'idée: amener ce container devant le domicile de différents sportifs belges pour les inviter, après avoir entièrement désinfecté l'intérieur, à y prendre part à sept épreuves. Celui qui réalisera le meilleur temps global sur les sept épreuves sera ainsi le vainqueur de cette Container Cup, une compétition axée autour du confinement.

Pedro Elias, le présentateur de l'émission (assisté de Wesley Sonck) est ainsi le premier à s'être prêté au jeu, pour un temps de 15'46". Mais les sportifs professionnels ont logiquement fait tomber la barre des quinze minutes puisque Pieter Timmers, le nageur médaillé d'argent aux JO de Rio, a réussi un chrono de 12'34".

Mais quelles épreuves peuvent bien se pratiquer dans un container ? L'heptathlon débute par un 1.500 mètres sur tapis de course. Viennent ensuite les "barres de singe", un parcours de tractions sur lequel il s'agit d'obtenir du temps bonus. Chaque barre franchie permet d'obtenir une seconde de bonification. Les athlètes peuvent ensuite souffler un peu avec un sport plus "technique" que physique: le golf. Grâce à un club et une balle reliés à un simulateur, ils doivent envoyer la balle le plus loin possible (virtuellement) pour obtenir de nouvelles secondes de débours. Le chronomètre se remet ensuite à tourner dans le mauvais sens, avec un kilomètre à effectuer sur un rameur. Avant de tenter d'obtenir de nouvelles secondes "bonus" grâce au... tir couché, sur lequel il faut toucher cinq cibles (chaque cible touchée fait gagner dix secondes), un peu comme au biathlon. Vient alors le développé couché, sur lequel chaque kilo soulevé fait gagner une demi seconde. Et, enfin, 3 kilomètres de vélo.

© Printscreen Vier
Remco Evenepoel a impressionné son monde en démarrant la course à pied à 16km/h de moyenne pour la terminer à 18km/h et ainsi boucler le kilomètre et demi en 5'11". Et de descendre du tapis frais comme un gardon: "C'est comme s'il n'avait pas couru", s'étonnait Wesley Sonck, impressionné. Malgré son faible poids (61 kilos), il était plus en difficulté sur les barres de singe mais en a tout de même franchi 28, pour gagner près d'une demi minute. Après ses trois essais de golf, Remco se contentait d'un meilleur essai à 79 mètres ce qui lui a fait gagner 26 secondes. "Pas si mal, alors que je n'avais fait que du mini-golf jusque-là".

Le rameur a ensuite fait mal au coureur, qui avait déjà fait travailler des muscles "peu utilisés d'habitude" sur les barres de singe. Ce kilomètre d'aviron fut réalisé par Evenepoel en 3'24", un chronomètre correct en comparaison aux 3'12" de Pieter Timmers, plus musclé. Sur le tir couché, Remco débutait par deux tirs réussis avant d'échouer sur les trois suivants. Il tentait alors de se rattraper sur le développé couché en soulevant 50 kilos avec succès (25 secondes de bonification) avant d'échouer sur 60 kilos, ce qui représente son propre poids. Venait alors l'épreuve de prédilection du Brabançon: le vélo. Les trois kilomètres étaient une formalité pour celui qui s'est toutefois mis à la planche pour gagner le plus de temps possible sur ses concurrents avec un chrono de 4'10" grâce aux 400 watts développés pendant l'ensemble de l'effort.

Le chrono global d'Evenepoel: 11'08". De quoi obtenir le meilleur temps provisoire.


Toon Aerts met tout le monde d'accord

Ce lundi, c'était au tour de Toon Aert (cyclo-cross) et Thomas Briels (hockey) de se prêter au jeu. Les deux hommes ont établi de nouveaux records sur le tapis de course, effectuant chacun les 1500 mètres en moins de 5 minutes. Toon Aerts se montrait très impressionnant sur les barres de singe, en franchissant 53 (contre 50 pour le capitaine des Red Lions) à l'aide d'une technique de balancier bien maîtrisée. Le cyclo-crossman était plus en difficulté sur le golf, avec 89 mètres. Mais il faisait de nouveau la différence au rameur, avec un chrono de 3'09" qui représente le meilleur temps jusque-là sur cette épreuve, s'offrant même le luxe de devancer le costaud Pieter Timmers. Les efforts se payaient toutefois au tir, avec une seule cible touchée par Aerts: "On ne mangera qu'un lapin, ce soir" plaisantait-il avant de soulever 55 kilos au développé couché (sur lequel Thomas Briels fut étincelant en atteignant la barre des 100 kilos !). Aerts s'offrait même le luxe de battre Evenepoel sur les trois kilomètres à vélo, faisant six secondes de mieux que le champion d'Europe du contre-la-montre sur un effort qui, il est vrai, lui correspond mieux au vu de la courte distance.


Le classement actuel du Container Challenge

1. Toon Aerts: 10'13"
2. Thomas Briels: 10'54"
3. Remco Evenepoel: 11'08"
4. Pieter Timmers: 12'34"
5. Pedro Elias (présentateur): 15'46"


Dirk Van Tichelt (judo), Fanny Lecluyse (natation), Victor Campenaerts (cyclisme) et Tessa Wullaert (football) sont, entre autres, encore attendus dans le container. Affaire à suivre...