Trois Belges, tous co-pilotes, seront candidats à un podium dans la catégorie des camions lors du Dakar 2015 qui s'élance dimanche depuis Buenos Aires, Argentine: Jurgen Damen, Serge Bruynkens et Jan Van Der Vaet.

Jurgen Damen a trouvé une place dans le camion du Néerlandais Gerard De Rooy, chef de file du Team De Rooy. "Nous visons certes un podium, mais nous voulons avant tout gagner", a expliqué Jurgen Damen, qui disputera son 17e Dakar. "Par rapport à mon ancien équipage, ma tâche sera plus facile cette fois. L'an dernier, je devais moi-même choisir les dunes et les voies. Je vais désormais me concentrer uniquement sur la navigation."

Serge Bruynkens, co-pilote du Néerlandais Hans Stacey, aussi sur un Iveco du Team De Rooy, visera un podium pour la troisième fois d'affilée. "Je suis dans une fantastique équipe qui a les mêmes chances au départ. Hans et Gerard disposent en effet de camions identiques. Il n'y aura pas de consignes d'équipe. Vila Roca conduira le 3e camion. Et pour lui, sa mission sera de nous aider si c'est nécessaire."

Enfin, Jan Van Der Vaet fera figure de novice dans l'écurie du Tchèque Ales Loprais. "J'espère vraiment pouvoir décrocher une place d'honneur et c'est l'objectif avoué de l'équipe aussi. Nous avons un

camion d'usine qui est encore meilleur que celui de l'an dernier. Et le programme propose des spéciales plus courtes. Je les trouve vraiment courtes d'ailleurs et cela promet une édition dure et difficile."

Le Dakar prendra son départ le 4 janvier de Buenos Aires pour une 37e édition de ce Rallye-Raid, mais la 7e en Amérique du Sud.


Un 26e Dakar pour Charly Gotlib, le record belge

Charly Gotlib, 56 ans, prendra le départ le 4 janvier de son 26e Dakar. Si d'autres concurrents en comptent plus au compteur, il s'agit pour un Belge d'un record. Dans le camion du Néerlandais Frits Van Eerd, l'Anversois vise l'aventure et une place dans le top 20.

"Je sais que le Français Etienne Smulevici en est à sa 33e participation, sur 37 éditions, c'est le record absolu", a expliqué Charly Gotlib. "Il est en autos, sur Buggy. A 73 ans, le Japonais Sugawara en est lui à sa 32e édition de suite. C'est aussi un record. Comme moi, il a découvert le Dakar en moto, puis est passé à la voiture puis au camion."

S'il s'agit de la 37e édition du Rallye-Raid, c'est la 7e édition en Amérique du Sud. "Je pense que cette édition sera très intéressante et la stratégie va y jouer un grand rôle. Il y a des étapes particulières pour les motos, les voitures et les camions, cela va permettre d'avoir un parcours sur mesure pour chaque type de véhicule. Il y a également les étapes marathons, où la stratégie sera tout aussi importante. Surtout que l'on aura droit seulement à deux roues de secours. Si tu crèves deux fois en début de parcours, tu risques d'être vraiment en problème. Cela va jouer aussi sur la solidarité entre concurrents qui seront moins enclins à filer l'une de leurs roues. Le désert d'Atacama jouera encore un rôle important dans ce Dakar. Ce sera mon 6e Dakar dans l'équipe de Frits Van Eerd. Nous visons surtout l'aventure et une place dans le top 20."


Tom Colsoul en voiture cette fois

Habitué du Dakar, Tom Colsoul disputera une 10e fois le Rallye Raid mais au volant d'une voiture cette fois. Après 9 années passées dans les camions au sein du Team De Rooy - et une victoire à la clé en 2012 - Tom Colsoul sera cette fois le co-pilote du Néerlandais Bernhard Ten Brinke au sein de l'équipe Overdrive de Jean-Marc Fortin.

"C'est mon 10e Dakar, mais c'est comme si c'était mon premier", se réjouit Tom Colsoul, 38 ans. "Depuis un an ou deux, ce projet mûri de rouler dans une bonne voiture au sein d'une bonne équipe. Toutes les conditions sont à présent réunies. En juin, Bernhard Ten Brinke m'a demandé d'être son co-pilote. Nous avons fait un premier test dans un Rallye-Raid en Pologne et cela a tout de suite collé. La confirmation est venue au Maroc où nous sommes restés longtemps en 3e position avant de finir à la 5e place. La différence est énorme avec la navigation dans un camion. D'abord, on se trouve beaucoup plus bas et la vue est moins bonne, il faut donc d'autant plus rester en alerte. Mais la différence se marque surtout au niveau du confort. On encaisse beaucoup moins de chocs dans une voiture que dans un camion. Et ça, c'est un gros plus. Le résultat dépend maintenant toujours de la capacité à garder un bon tempo et de la chance d'être épargné par les contre-temps. Mais si cela se passe bien, on vise un top 10."


Les débuts de Didier Fourny

Ancien pilote de motocross, Didier Fourny (KTM) disputera le Dakar pour la première fois. Il sera d'ailleurs le seul pilote moto sous la bannière belge à disputer le Rallye-raid en Amérique du Sud. Franck Verhoestraete (Sherco) est certes également belge. Il habite au Congo et roulera, lui, sous le drapeau du Congo.

"Rouler au Dakar, c'est un rêve de gosse qui devient réalité", a avoué Didier Fourny ce Luxembourgeois de 43 ans, qui a déjà disputé plusieurs Rallye-raids de moindre envergure, notamment au Maroc, avant de se lancer dans l'aventure du Dakar.

"C'est avec Eric Palante que nous avions projeté de participer cette année. Malheureusement, Eric n'est pas revenu du Dakar 2014 et j'ai donc décidé de poursuivre seul ce qui devait être 'notre' projet. Avant de partir, Eric m'avait mis en contact avec le team AL Désert d'Antoine Lecomte. C'est avec eux que j'ai trouvé un accord pour l'assistance. Je suis heureux d'avoir pu mener à bien le projet que nous nous étions fixé avec Eric. Garder son souvenir dans un coin de ma tête m'a aidé à trouver la motivation nécessaire dans les moments plus difficiles lors de la préparation. Durant la course aussi, je le garderai dans un coin de ma tête. A la différence d'Eric, j'aurai donc des mécaniciens qui pourront bouloter sur la moto au bivouac. Eric n'avait pas cela. Il faisait tout lui même. Lors que je serai sur le podium de départ la semaine prochaine, je suis sûr que cela sera un moment chargé en émotion. En souvenir de lui. Mon objectif est juste d'aller jusqu'au bout. De pouvoir terminer ce Dakar. J'ai une famille qui m'attend à la maison, il n'est pas question de prendre des risques."

Eric Palante, 50 ans, était décédé en course l'an dernier sur le Dakar lors de la 5e étape entre Chilecito et San Miguel de Tucuman en Argentine, d'une hyperthermie. Le Liégeois en était à son 11e Dakar.


Stéphane Henrard de retour pour retrouver les vraies racines du Dakar

Stéphane Henrard (Dunbee-buggy) est de retour sur le Dakar, après une absence de 5 ans qui lui permis de travailler au développement de sa voiture. Stéphane Henrard veut retrouver les vraies racines du Dakar, chères à son fondateur, Thierry Sabine: aventure, amitié et plaisir.

Stéphane Henrard a une longue histoire avec le Dakar qu'il a découvert au guidon d'une moto en 1997. Il avait fait le pas ensuite vers la catégorie auto en 2000 pour finir à trois reprises dans le top 10 de l'épreuve. Il aura aussi connu deux éditions de la version sud-américaine, mais il n'était plus apparu sur ce Rallye-Raid depuis 2010.

"J'en ai profité pour développer la voiture et participer à l'Africa Eco Race qui est un terrain plus propice pour l'apprivoiser", a expliqué Stéphane Henrard, 48 ans. "A présent la voiture est prête et je veux le montrer au monde entier. Pour ça, je dois venir au Dakar. Ce ne sera pas pour gagner, mais pour poursuivre le développement et montrer ce dont elle est capable. L'objectif sera d'y amener d'autres voitures, pour permettre à d'autres pilotes de participer à l'aventure sans trop de frais et pour retrouver le plaisir de la course. C'est ce que je veux réinstaurer en retrouvant les racines du Dakar. Celles prônées par Thierry Sabine: aventure, amitié et plaisir. Il voulait faire rêver les gens. Et mon co-pilote d'ailleurs n'a aucune expérience dans le Rallye-Raid, ni même en mécanique. C'est un ami d'enfance à qui je veux faire découvrir le Dakar. Dans cet esprit-là. Et je voudrait propager cet esprit à d'autres concurrents".


Liste des engagés belges au départ du Dakar 2015, le 4 janvier à Buenos Aires, Argentine:

-> MOTOS

-----

88. Franck Verhoestraete (Bel/Con/Sherco)

116. Didier Fourny (KTM)

-> AUTOS

-----

315. Bernhard Ten Brinke (P-B)/Tom Colsoul (Toyota)

326. Patrick Sireyjol/François Beguin (Buggy)

353. Stéphane Henrard/Bruno Barbier (Buggy)

390. Werner Zoetaert/Katrien Boussier (Toyota)

-> CAMIONS

-------

501. Gerard De Rooy (P-B)/Rodewald Darek (P-B)/Jurgen Damen (Iveco)

503. Ales Loprais (Tch)/Marco Alcayna Ferran (Esp)/Jan Van Der Vaet (MAN)

501. Hans Stacey (P-B)/Serge Bruynkens/Bernard Der Kinderen (P-B) (Iveco)

513. Martin Van Den Brink (P-B)/Peter Willemsen/Richard Mouw (P-B) (Renault)

514. Frits Van Eerd (P-B)/Charly Gotlib/Peter Vervoort (P-B) (DAF)

523. Steven Rotsaert/Dirk Den Dooven/Peter Bell (P-B) (MAN)

538. Cor Bezemer/Daniel Cnudde/Glenn Moerman (MAN)

549. Dave Ingels/Michel Van De Sande (P-B)/Benny Raes (P-B) (MAN)

559. Paul Verheyden/Kurt Keysers/Stefan Teunissen (P-B) (DAF)