Le Grand Prix moto du Japon prévu ce dimanche a été repoussé au 3 octobre en raison du nuage de cendres échappé d'un volcan islandais qui perturbe la navigation aérienne, a-t-on appris lundi auprès des organisateurs.

"A cause de l'éruption volcanique islandaise qui provoque des annulations de vols, nous avons décidé de reporter le Grand Prix moto prévu cette semaine", a annoncé dans un communiqué Hiroshi Oshima, le président de Mobilityland Corporation, l'entreprise qui organise l'épreuve nippone.

Près de 63.000 vols ont été annulés dans l'espace aérien européen depuis jeudi à cause du nuage de cendres, y compris la plupart des liaisons entre l'Europe et le Japon. Cette paralysie du trafic aérien rend impossible l'acheminement vers Tokyo des équipes motocyclistes et de leur matériel.

"Même si cette situation n'est pas de notre responsabilité, nous nous excusons sincèrement auprès des amateurs qui attendaient la course", a souligné M. Oshima.

Prévu à Motegi (centre-est) le 25 avril, le Grand Prix du Japon devait constituer la deuxième manche du championnat du monde de vitesse moto, qui compte 18 courses au total. Il aura finalement lieu beaucoup plus tard dans la saison, entre les Grands Prix d'Aragon (Espagne) et de Malaisie.

L'immense nuage de cendres a déjà perturbé le week-end sportif du 17 et 18 avril et les autorités sportives devront composer avec cette contrainte pendant la semaine. En football, les équipes du FC Barcelone et de Lyon vont devoir se déplacer en car pour aller jouer leur demi-finale de Ligue des champions, respectivement contre l'Inter Milan mardi et le Bayern Munich mercredi. Les nuages de cendres peuvent limiter la visibilité et risquent d'endommager les réacteurs des avions, même à très haute altitude.

Les championnats d'Europe de Judo suspendus au nuage de cendres volcaniques

La bonne tenue des championnats d'Europe de Judo à partir de mercredi à Vienne est suspendue à l'évolution du nuage de cendres volcaniques venues d'Islande qui a entraîné la fermeture d'une partie de l'espace aérien européen, a-t-on appris lundi auprès des organisateurs. "Nous n'avons encore pris aucune décision. Nous espérons qu'une majorité de délégations pourra venir", a indiqué lundi à l'AFP le responsable presse des Championnats.

L'aéroport de Vienne, fermé depuis vendredi soir, a pu rouvrir lundi matin, au grand soulagement des organisateurs qui espèrent ainsi que les équipes venant de l'est de l'Europe pourront l'atteindre.

Les autres "peuvent venir en train ou en bus. C'est long, c'est un problème mais c'est possible", a ajouté le responsable. Mais l'ouverture de l'aéroport autrichien pourrait n'être que provisoire. "Dans ce cas, nous aurons un gros problème (...) Si nous n'avons que la moitié des équipes, ce sera un problème", a-t-il reconnu, évoquant l'éventualité d'annuler les épreuves individuelles prévues de mercredi à samedi, mais de maintenir la compétition par équipes de dimanche.

L'équipe de France menée par la championne du monde Morgane Ribout, qui devait partir en avion mardi, n'a de son côté pas encore pris de décision sur son mode de transport, train ou bus, a-t-on appris auprès de la fédération française.

Fed Cup : le nuage de cendres bloque le staff de l'équipe de Russie

Le capitaine de l'équipe de Russie de Fed Cup Shamil Tarpishchev n'a pas pu prendre l'avion lundi pour se rendre aux Etats-Unis et préparer la demi-finale de Fed Cup face aux Américaines, à cause des perturbations aériennes provoquées par le nuage de cendres venu d'Islande. Tarpishchev, ainsi que le médecin de l'équipe russe et plusieurs entraîneurs, sont pour l'heure bloqués en Russie, alors que la rencontre doit avoir lieu les 24 et 25 avril à Birmingham, dans l'Alabama. "Seule la Fédération Internationale de tennis peut prendre la décision de reporter la rencontre", a expliqué Tarpishchev, ajoutant qu'un report pourrait s'avérer encore plus problématique en raison du "calendrier très chargé" du circuit féminin et des obligations des joueuses envers les sponsors et les organisateurs de tournoi.