Autos: De Villiers boucle la dernière spéciale en tête du général

Le Sud-Africain Giniel De Villiers (Volkswagen) a terminé la 14e et dernière spéciale du Dakar-2009 en tête du classement général dans la course autos, samedi entre Cordoba et Buenos Aires, mais doit encore parcourir une liaison non chronométrée de 341 km pour être officiellement déclaré vainqueur de ce premier Dakar en Amérique du Sud.

Moto: Coma boucle la dernière spéciale

L'Espagnol Marc Coma (KTM) a terminé la 14e et dernière spéciale du Dakar-2009 en tête du classement général, samedi entre Cordoba et Buenos Aires, mais doit encore parcourir une liaison non chronométrée de 341 km pour être officiellement déclaré vainqueur de ce premier Dakar en Amérique du Sud.

Le pilote KTM, déjà vainqueur en 2006, sera sacré lorsqu'il franchira la ligne d'arrivée de cet ultime parcours, située à La Rural, le parc des expositions de la capitale fédérale argentine. Un accident ou une panne irréversible qui ne lui permettraient pas de franchir cette ligne le priverait d'un succès final pour cette 30e édition.

Lors de cette épreuve, le Catalan de 32 ans, qui participe au Dakar pour la septième fois, a été en tête du classement général de bout en bout. Vainqueur de la 1re spéciale, le 3 janvier au départ de Buenos Aires, il a ajouté deux autres victoires d'étapes (N.3 et N.4), contrôlant ensuite tous ses adversaires, et notamment le Français Cyril Despres, tenant du titre.

Despres, vainqueur en 2005 et 2007, a très vite été relégué au classement en raison de problèmes de pneumatiques et d'une chute lors des trois premières étapes. Le Français, également sur KTM, a dû se contenter de jouer les succès d'étapes (4).

En 2007, Coma était en tête à la veille de l'arrivée. Mais il s'était perdu avant d'être victime d'une violente chute. Cette épreuve 2009 a aussi été marquée sur deux roues par l'accident du motard français Pascal Terry, retrouvé mort dans la nuit du 6 au 7 janvier, trois jours après sa disparition lors de la 2e étape.

En autos, la victoire est promise au Sud-Africain Giniel De Villiers, sur Volkswagen, qui mène de 2 min 20 devant son coéquipier, l'Américain Mark Miller, à l'attaque de cette dernière spéciale. L'édition 2008, entre Lisbonne et Dakar, avait été annulée à la veille du départ en raison de menaces terroristes.

Marc Coma: "Une course très compliquée"

Vainqueur de la course motos du Dakar-2009 samedi à Buenos Aires, l'Espagnol Marc Coma s'est félicité de ce deuxième succès lors de cette "course très compliquée" qu'il a pourtant dominée.

"Il y a eu tant de jours de compétitions, tant de travail. Je suis vraiment très heureux. Ça a été une course très compliquée. On ne connaissait pas bien le terrain et c’était donc difficile d’établir une tactique", a déclaré le pilote KTM, à l'arrivée de l'ultime spéciale. Lors de cette épreuve, le Catalan de 32 ans, qui participe au Dakar pour la septième fois, a été en tête du classement général de bout en bout.

Vainqueur de la 1re spéciale, le 3 janvier au départ de Buenos Aires, il a ajouté deux autres victoires d'étapes (N.3 et N.4), contrôlant ensuite tous ses adversaires, et notamment le Français Cyril Despres, tenant du titre. Despres, vainqueur en 2005 et 2007, a très vite été relégué au classement en raison de problèmes de pneumatiques et d'une chute lors des trois premières étapes. Le Français, également sur KTM, a dû se contenter de jouer les succès d'étapes (4).

"Je dois remercier toute l’équipe qui a fait un travail fantastique. Il y a beaucoup de personnes qui travaillent dans l’ombre, ils méritent cette victoire aussi. Maintenant je veux profiter de ce moment", a-t-il ajouté avant de se lancer dans l'ultime liaison -non chronométrée- de 341 km pour rejoindre l'arrivée officielle de l'épreuve dans Buenos Aires. En 2007, Coma était en tête à la veille de l'arrivée. Mais il s'était perdu avant d'être victime d'une violente chute.