Elles avaient toutes leurs chances, mais rien n’était fait… La moindre erreur pouvait être fatale. Kaat Dumarey (15 ans), Julie Van Gelder (21 ans) et Ineke Van Schoor (19 ans) ont finalement prouvé qu’elles dominaient l’Europe en gymnastique acrobatique.

Après avoir brillé lors de la finale all around, vendredi, les jeunes belges ont réitéré leur prouesse en montant sur la première marche du podium, dimanche, aux finales des exercices dynamique et statique. Elles comptabilisent dès lors un total de trois médailles d’or, une performance qui les fait rentrer dans l’histoire du monde sportif et de cette première édition des Jeux européens.

"C’est sans aucun doute le plus beau moment de notre carrière", confirme, en chœur, le trio.

"Trois médailles d’or ? On ne s’y attendait pas vraiment", reconnaît Julie Van Gelder. "Surtout dans l’exercice tempo (dynamique) où nous avions pris la deuxième place en qualifications. Quand on a vu les points (du dernier exercice), on s’est mises à crier de joie."

Les trois Belges finissent avec 28,480 pts à l’exercice dynamique, soit quelques dixièmes devant les Russes (28,190 pts). Au mouvement statique, nos compatriotes remportent 28,700 pts, contre 28,550 pts pour le trio russe.

"Nous étions contentes de débuter par le statique où nous étions favorites et où nous avons gagné", sourit Ineke Van Schoor. "Ensuite, dans l’exercice tempo, on s’est dit que nous n’avions rien à prouver, et que même une médaille d’argent était un bon résultat. Il nous fallait rester calmes et faire notre exercice le mieux possible et on verrait bien ce que le jury déciderait."

"Tout le monde est jaloux de la Belgique"

Il faut dire que les trois néerlandophones sont bien suivies.

"Tout le monde est jaloux de la Belgique et dit que nous avons la meilleure chorégraphe du monde : Irina Shadrina. Et sur le plan technique, nous avons Slavik Kosakovsky et Sergiy Tretyakov."

Avec le duo mixte Yana Vastavel et Solano Cassamajor, qui ont également remporté deux médailles supplémentaires, la gymnastique acrobatique rapporte ainsi six médailles à notre plat pays ! Une réussite dont les Belges peuvent être très fiers et qui leur permettra, peut-être, de rendre leur passion, qu’est ce sport, moins discret et plus médiatique.Julie de Wilde