L'Agence mondiale antidopage (AMA) a reçu des réponses des autorités russes à des questions sur d'éventuelles irrégularités sur les échantillons de dopage remis en janvier, a annoncé lundi par l'AMA.

En septembre, l'AMA a signalé qu'une enquête sur les contrôles antidopage effectués par l'agence russe antidopage (Rusada) avait donné l'impression d'une manipulation. La Russie est toujours sous la menace d'une suspension pour les Jeux olympiques 2020 de Tokyo. Un comité va maintenant étudier les réponses et espère être en mesure de faire rapport d'ici la fin du mois novembre.

La Rusada a été suspendue en 2016 à la suite d'un rapport montrant qu'il y avait eu un programme massif de dopage parrainé par l'État en Russie. De nombreux athlètes russes, en particulier en athlétisme, n'étaient plus autorisés à participer aux compétitions internationales. En septembre dernier, le laboratoire antidopage de Moscou a été de nouveau reconnu par l'AMA à condition de divulguer des milliers de contrôles antidopage. L'échéance de décembre 2018 pour les livrer n'a pas été respectée, mais les enquêteurs de l'AMA ont pu travailler à Moscou en janvier. Les échantillons de dopage qui ont ensuite été examinés par l'AMA ont donné lieu à une série de questions auxquelles des réponses ont été désormais apportées.