S'il y a bien un sport où il existe un vocabulaire précis c’est bien le golf : “Dans un dogleg, après un tee shot manqué, je suis tombé dans le rough, j’en suis sorti avec du back spin avant de tomber dans un bunker. Mais j’ai quand même pu attaquer le green avec un wedge et j’ai pu sauver le par”. Langage totalement incompréhensible pour un non-initié. Passons en revue quelques-uns des nombreux mots du monde golfique.

Albatros : trou réussi en trois coups en moins que le par.
Approche : coup joué à courte distance pour approcher au maximum la balle du drapeau.
Back spin : effet rétro imprimant à la balle un mouvement léger d’avant en arrière : diminution de la vitesse de la balle à l’atterrissage
Birdie : trou réussi en un coup de moins que le par.
Bogey : trou effectué en un (ou plusieurs) coup(s) au-dessus du par.
Bunker : obstacle artificiel rempli de sable à proximité des greens ou sur le fairway.
Caddy : assistant, porteur et conseiller du joueur.
Club : canne avec laquelle on frappe la balle.
Chip : petit coup de bord de green destiné à élever légèrement la balle avant de la faire rouler vers le drapeau.
Cut : élimination d’un joueur après les deux premiers jours d’une compétition se jouant sur quatre jours consécutifs.
Dimples : petites cavités dans la surface d’une balle.
Divot : motte de gazon arrachée par le joueur lors de la frappe.
Dogleg : trou changeant de direction entre le tee et le green.
Drive : coup de départ avec un bois n°1 et, par extension, tout coup de départ sur un trou long.
Driver : club bois n°1, le plus puissant.
Eagle : trou réussi en deux coups de moins que le par.
Fade : léger crochet incurvant la trajectoire de la balle de gauche à droite.
Fairway : espace de terrain situé entre le départ et le green bien tondu et entretenu.
Foursomes : une forme de jeu où une équipe de deux joueurs joue alternativement sur une même balle.
Gratte : faute où l’on frappe le sol avant la balle.
Green : pelouse d’arrivée, partie du terrain où se trouve le trou où le gazon est tondu à ras.
Handicap : Système de classement des joueurs basé sur le nombre moyen de coups au-dessus du par qu’ils effectuent au cours d’une partie
Hook : trajectoire en arc de cercle vers la gauche.
Links : terrain de golf situé en zone côtière de sable et de dunes.
Matchplay : partie dont le score est calculé trou par trou et non sur l’ensemble du parcours. Celui qui remporte le plus de trous a gagné.
Par : score normal obtenu sur un trou par un joueur scratch.
Pitch : coup d’approche vers le green, souvent avec un effet rétro
Pitch and putt : parcours composé uniquement de trous à par 3.
Putt : petit coup roulé visant à faire entrer la balle dans le trou.
Rough : végétation peu entretenue bordant le fairway.
Scratch : handicap 0.
Slice : Tir coupé, à la trajectoire déviée de gauche à droite
Tee : point de départ d’un trou, anciennement petit tas de sable sur lequel on pouvait placer la balle pour le coup de départ.
Yips : contractions musculaires d’origine nerveuse.
___________________________
A consulter : “Golf et Kolf” de Jacques Temmerman aux éditions Labor; “The PGA Manual of Golf” de Gary Winen aux éditions PGA.