Noir : Dubov - Blanc : Carlsen Quart de finale, 1er set, 3e partie

1. Cf3 Cf6 2. c4 e6 3. Cc3 c5 4. e3 Ceci nous conduira bientôt à la défense Tarrasch du Gambit de la Dame refusé (1. d4 d5 2. c4 e6 3. Cc3 c5 4. e3 etc.) 4... a6 Il ne pousse pas 4… d5 immédiatement, pour contourner l’une des variantes favorites de son adversaire : 5. cxd5 exd5 6. Fb5 + Cc6 7. d4 etc. 5. d4 d5 6. cxd5 exd5 7. g3 Carlsen avait déjà joué ainsi contre Mamedyarov, lors du Mémorial Gashimov 2019. 7… Cc6 8. Fg2 c4 Ce coup et le suivant forment un ensemble destiné à conquérir les cases blanches. 9. 0 - 0 Fb4 9... b5 ? ne conviendrait pas à cause de 10. e4 ! Cxe4 (10... dxe4 11. Ce5) 11. Cxd5 Dxd5 12. Cg5 f5 13. Dh5 + g6 14. Cxe4 ! et gagne.

10. Ce5 0 - 0 11. Fd2 Te8 12. Cxc6 bxc6 13. b3 Fxc3 Pour s’emparer de l’avant-poste e4. Mamedyarov avait continué par 13… a5 14. Fxc3 Ce4 15. Tc1 a5 Ceci dégage la diagonale du Fc8 vers f1. 16. bxc4 Fa6 17. f3 Cxc3 18. Txc3 Fxc4 La position est plus difficile qu’il n’y paraît. Les pions blancs sont mieux disposés car celui de c6 est arriéré. Seulement les Noirs ont les meilleures pièces, avec beaucoup de jeu le long des colonnes -e- et -b-.

19. Tf2 Dg5 Il ne craint pas la poussée e3 - e4, ni même la formation d’une phalange e5 - f4, car les Blancs ne pourraient la maintenir face au coup de bélier c6 - c5. 20. Dc1 h5 Les Blancs ont avancé les pions du roque, ce qui constitue souvent un inconvénient dans les finales de pièces lourdes. 21. Ff1 Fxf1 22. Rxf1 Tab8 23. Txc6 h4 24. Rg2 Txe3 25. Tc8 + Txc8 26. Dxc8 + Rh7 Les Noirs ont désormais un léger avantage.

27. Dd7 f6 28. Db5 Df5 Menace h4 - h3, suivi de Txf3. 29. g4 h3 + 30. Rg3 De4 31. Dxa5 ? Carlsen s’attendait apparemment à la prise en d4 et n’a donc pas vu la force du coup suivant. Il aurait dû retirer sa Dame sur f1 ou revenir en d7, pour contrôler f5. 31... f5 ! Menaçant Dxg4 mat. Les remparts cèdent et voici le Roi pris dans un réseau de mat. 32. gxf5 Dxf5 33. Db5 Te6 Il y avait aussi 33… Dg5 + 34. Rxh3 Te6 35. Db1 + Tg6 gagnant la Dame. 34. Te2 Tg6 + 35. Rf2 Df4 ! 36. Db1 Ou si 36. Dxd5 Tg2 + 37. Rf1 Dc1 + 38. Te1 Tg1 + ! avec un mat rapide. 36… Rh6 37. Dd3 Dxh2 + 38. Re3 Te6 + Les Blancs abandonnent.

Noir : Carlsen - Blanc : Dubov 2e set, 1e partie

1. d4 Cf6 2. c4 e6 3. Cf3 d5 4. g3 Fb4 + 5. Cbd2 0 - 0 6. Fg2 b6 7. 0 - 0 Fb7 C’est l’une des grandes variantes de la défense ouest-indienne. 8. Ce5 a5 Une réponse inhabituelle. Le plus courant est 8… Cbd7. 9. Dc2 a4 Il gagne de l’espace de ce côté tout en empêchant le fianchetto du Fc1. 10. Td1 Fd6 11. cxd5 exd5 12. Cdc4 Profitant du clouage et du vis-à-vis des deux Fous. 12… h6 13. Ff4 Te8 14. Tac1 Centralisation et développement. 14… Ca6 Remarquez cette astuce : 14… Ff8 se heurtait au très spectaculaire 15. Cxf7 !! Rxf7 16. Fxc7 !! et gagne.

15. a3 Il décide de maintenir la tension, et pourtant l’échange 15. Cxd6 cxd6 16. Cc4 lui aurait procuré un avantage stratégique. 15… Ff8 16. Ce3 L’idée initiale était peut-être 16. Dxa4 Cb4 17. Db3 dxc4 18. Dxc4 mais alors 18… Fd5 ! pare toutes les menaces. 16… c5 Capturer le Ff4 était apparemment trop risqué : après 16… g5 17. Cxf7 (ou peut-être même 17. Ff3 ! ? gxf4 18. gxf4 bientôt suivi de Rh1 et Tg1) 17... Rxf7 18. Fe5 Les Blancs obtiennent une forte attaque sur le roque. 17. Cf5 cxd4 18. Cc6 Dd7 19. Fh3 Menace Cxh6 suivi de Fxd7. 19... Rh8 ? Cette fois le piège lui échappe. Il fallait échanger sur c6. 20. Ce5 ! Txe5 Forcé car si 20… De6 21. Cxh6 Dxh3 22. Cexf7 échec et mat ! 21. Fxe5 Ce4 22. Fxd4 La partie des Blancs est gagnée. Le seul problème réside dans la position quelque peu acrobatique du Cf5 et du Fh3, qui doivent se défendre mutuellement.

22… Tc8 23. Dd3 Cac5 24. De3 Rh7 25. Fxc5 Une petite concession et un premier signe de nervosité. Il fallait poursuivre l’offensive via 25. f3 Cg5 26. Fg4 si par exemple 26… Cge6 (26... Te8 27. Dc3) alors : 27. Cxh6 !! gxh6 28. Ff5 + Rg8 29. De5 Fg7 (29... Cxd4 30. Fxd7) 30. Dxg7 + ! Cxg7 31. Fxd7 Cxd7 32. Txc8 + Fxc8 33. Fxg7 Rxg7 34. Txd5 avec un gain technique. 25… Cxc5 26. Df3 d4 Dernières cartouches… 27. Txd4 De8 28. De3 Dc6 29. f3 Ceci affaiblit la diagonale italienne au bénéfice du Ff8. Le plus fort était 29. Df3 Df6 30. Dxb7 ! Cxb7 31. Txc8 etc. 29... Te8 30. Df2 g6 31. Ce3 Df6 32. Cg4 Dg7 33. Tcd1 h5 Ça y est ! : Les Noirs sont revenus dans la partie. 34. Ce3 Cb3 35. T4d3 Dxb2 36. Td7 Vers b7 et f7… 36... Fc5 Vers e3, f2 et g1. 37. Txf7 + Rh6 Et surtout pas 37… Rg8 ? 38. Txb7 Fxe3 39. Dxe3 ! Txe3 40. Td8 + et le mat suit. 38. Tdd7 Menace mat en trois coups 38… Da1 + Pour attirer le Roi en g2 et permettre au Fb7 de clouer le pion f3. La ressource ne suffit pas. Il fallait trouver 38… Dh8 ! 39. Rh1 Fxe3 40. De1 Fc8 (40... Fc6 41. Td6) 41. Th7 + Dxh7 42. Txh7 + Rxh7 43. Fxc8 Txc8 44. Db4 avec équilibre de la terreur. 39. Rg2 Fxe3 40. Th7 + Rg5 41. Txb7 ! Tout simplement : la menace de mat persiste. 41… Tf8 ou 41… Fxf2 42. f4 + Rf6 43. Thf7# 42. Dxe3 + ET Carlsen déposa les armes.