C'est dans la peau du leader de la Samsung Super League que le Lami-cell Jumping Team prendra, cette après-midi, le départ de la deuxième manche de la Coupe des nations à Rome. Pour cette deuxième sortie officielle de la saison, Lucien Somers a fait appel à Jos Lansink, Pieter Devos, Dirk Demeersman et Ludo Philippaerts qui est le seul élément de l'équipe victorieuse à La Baule à être reconduit en cette fin de semaine. "Notre noyau est beaucoup plus large et c'est ce qui nous rend plus forts", précise d'emblée le chef d'équipe belge qui attend "un bon résultat" dans la capitale italienne.

Avec cette première place acquise avec panache lors de l'Officiel de France, l'équipe belge a placé la barre très haut. Une deuxième performance consécutive reste toutefois à la portée de nos cavaliers, même si la concurrence sera plus relevée avec, notamment, la présence d'une forte équipe allemande composée de Meredith Michaels-Beerbaum, Ludger Beerbaum, Christian Ahlmann et Marco Kutscher.

Mais l'équipe favorite cette après-midi ne sera autre que la Grande-Bretagne. Victorieuse en 2005 et 2007, elle semble fortement apprécier ce CSIO 5 étoiles de Rome comme en témoignent également la victoire de John Whitaker (Peppermill) dans le GP l'an dernier ou celle de Nick Skelton (Arko III) en 2006.

Face à cette concurrence, la Belgique semble toutefois armée pour réaliser un aussi bon résultat que l'année passée, à savoir une deuxième place à égalité avec l'Allemagne, la Suisse et la France. Jos Lansink, notre champion du monde, lancera Valentina van't Heike dans sa première Coupe des nations. Il sera épaulé par Ludo Philippaerts et Cavalor's Winningmood, auteurs d'un remarquable double sans faute à La Baule, mais aussi par Pieter Devos (Tequila D) et Dirk Demeerman (Tymoon Caloo Merchem), respectivement deuxième et troisième du GP 4 étoiles d'Anvers dimanche dernier et désormais en pleine confiance.

"Je suis rassuré, car Tequila a retrouvé son niveau de l'an dernier. Je dirais même qu'elle saute encore un cran au-dessus grâce à l'expérience accumulée ces derniers mois", se félicitait Pieter Devos à Anvers. "Rome ? Je m'y rends sans la moindre appréhension."

Peter Postelmans, qui a sauté sa première Coupe des nations à Rome voici 25 ans, sera le cavalier de réserve,