Après le dressage et le "reining" qui en ont terminé dimanche, c’est au tour de l’attelage (voir ci-contre) et du saut d’obstacles d’entamer leur championnat d’Europe à Aix-la-Chapelle.

En jumping, c’est la traditionnelle épreuve au chrono qui attend les cavaliers, ce mercredi. Une épreuve qui comptera pour le classement individuel mais également pour celui par équipe. C’est dire l’importance de ce premier parcours… "J’espère que l’équipe se retrouvera aux environs de la cinquième ou sixième place, ce mercredi soir, mais une huitième place ne serait pas une catastrophe pour autant. Tout dépendra en effet de l’écart entre les nations" , souligne Dirk Demeersman, le chef d’équipe d’une Belgique qui compte sur ce championnat d’Europe pour assurer sa présence aux Jeux olympiques de Rio en 2016. "L’Allemagne, la France, les Pays-Bas et la Suède sont déjà qualifiés et nous devons terminer parmi les trois premières nations qui ne le sont pas encore."

Et parmi celles-ci figurent la Grande-Bretagne, la Suisse, l’Irlande, l’Italie ou encore l’Espagne, toutes des nations à prendre au sérieux.

La Belgique "sans forcer"

Cependant, fort de sa première place historique à l’issue du circuit des Coupes des nations, la Belgique aurait tort de ne pas croire en ses chances. Certains pointent même notre pays parmi les favoris de ce championnat d’Europe… "Favoris, je ne pense pas que nous le soyons , tempère Dirk Demeersman. Nous ne devons d’ailleurs pas penser à cela, mais bien à faire de notre mieux une fois en piste."

De ce côté-là, le Flandrien a reçu ses premiers apaisements, ces lundi et mardi, lors du contrôle vétérinaire et du parcours d’échauffement.

"Les chevaux ont l’air en bonne condition et en forme. Je ne veux toutefois pas tirer de conclusion des quelques sauts effectués sur la piste, ce mardi. J’attends des cavaliers qu’ils réalisent leur épreuve sur un bon rythme, ce mercredi, mais sans forcer."

Pieter Devos (Dylano) sera le premier Belge à entrer en piste. Il sera suivi par Niels Bruynseels (Pommeau du Heup), Jos Verlooy (Domino) et Grégory Wathelet (Conrad de Hus). Pour rappel, ce quatuor avait remporté la Coupe des nations de Saint-Gall, en juin.