Une semaine après le Global Champions Tour à Anvers, c’est un autre circuit prestigieux qui fait escale en Belgique en cette fin de semaine. Comme l’an dernier, la Furusiyya FEI Nations Cup débute effectivement sa saison européenne dans le Limbourg, dans le cadre du CSIO 5 étoiles de Lummen. La première des huit Coupes des nations de la division 1 se disputera vendredi avec déjà, pour cinq nations engagées, l’obligation d’y réaliser une bonne performance.

A l’instar de la Belgique, la France, la Suède, l’Irlande et l’Italie verront en effet Lummen pris en compte pour leur classement au sein du circuit. En cas de faux pas, il ne leur restera plus que trois concours pour tenter de redresser la barre et espérer une qualification pour la grande finale mondiale ou… le maintien en division 1. "Lummen est très important mais je ne ressens pas de pression supplémentaire, déclare Dirk Demeersman qui endossera pour la première fois son nouveau costume de chef d’équipe. Du stress ? Non ! Cela ne sert à rien… Les couples sélectionnés feront de leur mieux et c’est d’ailleurs la seule chose qu’ils peuvent faire."

Pour sa première sélection, Dirk Demeersman a dû composer avec les indisponibilités d’une demi-douzaine de chevaux blessés ou en manque de rythme. Pas question toutefois de parler d’une sélection par défaut pour le chef d’équipe belge : "Depuis cette année, les couples sont classés dans des cadres en fonction de leurs résultats. Dans le quatuor qui s’alignera à Lummen, trois font partie du cadre A et un du cadre B. L’équipe sera donc de qualité."

Grégory Wathelet emmènera l’équipe avec Conrad de Hus et sera épaulé par Pieter Devos (Dream of India Greenfield), Olivier Philippaerts (Armstrong van de Kapel) et Niels Bruynseels (Pommeau du Heup). De quoi rééditer la troisième place de l’an dernier ? Dirk Demeersman l’espère ! "L’équipe qui sera alignée est capable de jouer pour la victoire, mais nous pourrons être contents avec un podium, souligne-t-il. Je n’ai pas regardé qui seront les couples alignés par la concurrence. Je n’ai jamais fait attention à cela. En jumping, si tu ne fais que des parcours sans faute, tu t’imposes à la fin. Il vaut donc mieux se concentrer sur soi-même plutôt que sur la concurrence."

Les épreuves cinq étoiles débuteront ce jeudi à Lummen et les différents couples qui composeront l’équipe vendredi en profiteront pour parfaire leurs gammes avant la Coupe des nations. "Tous sauf Niels Bruynseels et Pommeau de Heup, qui ont déjà sauté à Lummen durant quinze jours en ce début d’année. Les trois autres disputeront une épreuve relax pour préparer la Coupe des nations et découvrir la piste."