Décédé jeudi sur la piste du Dakar en Argentine, Eric Palante serait mort d'hyperthermie, selon les premiers éléments de l'autopsie, communiqués sur le site du pilote liégeois.

"Eric serait décédé suite à une Hyperthermie intense", explique le communiqué. Le Liégeois, 50 ans, aurait connu une élévation anormale de la température corporelle. Les conditions extrêmes et l'état de fatigue intense du pilote auraient empêché un refroidissement du corps par la transpiration. "Lors de cette étape, les conditions étaient extrêmes.

Eric a certainement senti ses forces l'abandonner et il s'est arrêté pour se reposer. Il était à genou à côté de sa moto, il portait son casque et tout son équipement. Peut-être son état ne lui permettait-il déjà plus de prendre la bonne décision suivante", ajoute le texte transmis. Le corps d'Eric Palante a été découvert vendredi matin dans le désert de Tucuma en Argentine.


Un livre d'or ouvert à l'administration communale de Donceel

Un livre d'or a été ouvert à l'administration communale de Donceel où habitait le pilote liégeois Eric Palante pour permettre à ceux qui le désirent de manifester à la famille et aux proches du pilote un message de soutien et d'encouragement, a indiqué dimanche le site du pilote liégeois. Le livre d'or sera accessible à l'administration communale de Donceel (4, Rue Caquin) de 10h00 à 12h00 ces lundi, mercredi, jeudi et vendredi.