On sait que le golf est une discipline sportive (oui, oui !) remplie de préjugés. Mais saviez-vous que ce loisir est accessible à tous et comporte de nombreux bienfaits ? La preuve avec Philippe Gouverneur, golfeur depuis 17 ans.

Ce lundi matin, le soleil est radieux et la météo s’annonce aussi ensoleillée pour les jours à venir. "Comment voulez-vous ne pas vous réjouir de passer une journée au grand air à jouer au golf ?", s’exclame Philippe Gouverneur, Capitaine du Golf Club de Naxhelet, près de Huy. À 40 ans, cet actuel retraité de 57 ans a été forcé d’arrêter le football. "Il fallait que je trouve un autre sport. Je me suis tourné vers le golf car la dépense physique est moindre qu’au football", complète-t-il.

Au départ, ce mordu de sports de balle (tennis, football, entre autres) n’était pas plus intéressé que cela par ce loisir. Et puis il s’est passionné pour le golf qu’il regrette de ne pas avoir commencé plus tôt…

Aujourd’hui, il passe entre 25 et 30 heures par semaine dans son club et joue environ 20 heures par semaine, tantôt entre amis, tantôt en compétition. En tant que Capitaine du club qu’il a fondé en avril 2014, Philippe Gouverneur participe activement à sa vie journalière, entre gestion des sponsors, brevets à faire passer et entretien du terrain.

Pourquoi avoir jeté votre dévolu sur le golf ?

Parce qu’en jouant au golf, on recherche constamment la perfection. Sur chaque coup, vous devez faire un geste parfait et vous êtes seul maître de votre balle. J’aime ce challenge.

Quels sont les autres avantages du golf ?

Ce sport permet de prendre l’air et de sortir de chez soi certains jours où vous n’en avez pas forcément envie. En plus, les lieux des clubs sont toujours magnifiques. En jouant, on visite donc des endroits qu’on n’aurait pas visités si on n’était pas golfeur. Le golf permet aussi de garder une condition physique, tout en s’amusant entre amis.

Le golf est donc convivial...

Oui, on peut jouer seul, mais on peut aussi jouer avec des personnes de niveaux différents, contrairement au tennis, par exemple. Cela permet de jouer entre amis ou en famille.

Quelles qualités faut-il pour être un bon golfeur ?

Une bonne souplesse et une élasticité du corps, mais surtout l’envie de jouer. Après, quel que soit le niveau, on s’amuse en jouant au golf !

Il faut avoir beaucoup de temps libre pour s’adonner au golf...

Le golf prend du temps, certes ! Mais il est possible de venir après le travail, puis de passer plus de temps à jouer le week-end. L’idéal est de faire du golf en couple pour partager ces longs moments de sport ensemble.

Quels conseils donneriez-vous aux débutants ?

Je leur conseillerais de se rendre aux journées d’initiation gratuites qui sont proposées régulièrement dans tous les clubs de Belgique. Ensuite, il ne faut pas avoir peur de prendre des cours de base. Vu que c’est un sport assez technique, il est important de partir sur de bonnes bases. Enfin, pour pouvoir en profiter à fond, l’idéal est de trouver un club proche de chez soi.

Le golf, c’est un sport ou un loisir ?

C’est un sport de loisir (rires). Plus sérieusement, c’est au golfeur de choisir entre le golf de compétition et le golf de loisir. Ce sont deux optiques très différentes, mais tout à fait conciliables. Pour ma part, je m’adonne au golf de loisir la semaine et le week-end, je participe à des compétitions.

Pour savoir où sont situés les clubs et pour en savoir plus sur le golf : www.afgolf.be

Halte aux préjugés !

On ne compte plus les a priori à propos du golf. Avec Philippe Gouverneur, nous avons décortiqué un par un ces préjugés…

C’est un sport de vieux !

Philippe Gouverneur le répète à l’envi : "le golf est accessible à tous ! C’est un sport pour tous les âges, qui permet à chacun de prendre du plaisir, quel que soit le niveau de la personne avec qui on joue". De plus en plus de jeunes s’adonnent à ce sport. Comme pour les autres sports, plus tôt on commence, meilleur on est : "Si vous voulez participer à des compétitions, mieux vaut commencer jeune, dès 5-6 ans, quand vous avez encore de la souplesse. Ensuite, la clé est de s’entraîner de manière ludique. Plus on s’amuse, plus on progresse."

Ça coûte cher !

"Le golf se démocratise de plus en plus", explique Philippe Gouverneur, "en fonction de l’âge et des besoins de chacun, les clubs adaptent leurs cotisations. Les juniors, par exemple, ne paient plus grand-chose pour appartenir à un club. Ces nouveaux prix ouvrent d’ailleurs des portes à des familles entières qui n’auraient pas pu se payer une cotisation auparavant." Par ailleurs, le Capitaine du Golf Club de Naxhelet admet que l’investissement de départ est un peu élevé, puisqu’il comprend le droit d’entrée, la cotisation, l’achat du matériel et l’équipement. "Mais ce n’est pas excessif vu le temps passé sur le terrain, comparé à d’autres sports." Et au début, inutile d’avoir tout un attirail. Le club peut par exemple vous louer le matériel de base, afin d’évaluer si ce sport est fait pour vous.

Ce n’est pas un sport !

D’après Philippe Gouverneur, "le golf fait travailler tous les aspects du corps humain, au même titre que d’autres sports. Les parcours durent en moyenne 4 à 6 heures. Au total, sur ce type de parcours, vous marchez 10 à 12 km, ce qui représente déjà une dépense physique. Ensuite, le joueur doit taper la balle et pour cela, il faut une certaine condition physique et être explosif. Enfin, pour répéter un mouvement compliqué à chaque coup, il faut une bonne dose de concentration et de réflexion." Dépense physique, explosivité et réflexion, si ça ce n’est pas du sport ? N’oublions pas - et c’est un argument de taille - que le golf fait partie de la longue liste des sports olympiques.

Pour décortiquer encore et encore les clichés, un site amusant et ludique : www.commencerlegolf.be