Everts et Clijsters sans surprise

Omnisports

Serge Fayat

Publié le

Bis repetita. Ce n'est pas plus compliqué que cela. Vendredi soir, dans les locaux de Belgacom, Stefan Everts et Kim Clijsters se sont succédé à eux-mêmes au titre de `Sportif´ et de `Sportive de l'Année´. Le motocrossman le remporte pour la deuxième fois, la tenniswoman pour la quatrième fois. Champion du monde 500cc pour la deuxième année d'affilée, le Limbourgeois a décroché cette saison le sixième titre mondial de sa prestigieuse carrière, égalant au passage le record détenu par Joël Robert. Il a également porté son nombre de victoires en Grand Prix à 54, un chiffre défiant toute concurrence. Johan Museeuw, deuxième de la Coupe du monde, victorieux à Paris-Roubaix et Hambourg, ainsi que Marc Wilmots, auteur d'une remarquable Coupe du monde, ne pouvaient que s'incliner... `J'avoue sincèrement que je ne m'imaginais pas être sacré, confia-t-il, ému, sur le podium. Je considère cette récompense comme un grand honneur et un témoignage de respect à l'égard de ma carrière. Gamin, je nourrissais un rêve, celui d'être un jour le meilleur. J'espère que je battrai encore beaucoup de records, mais je ne suis pas sûr que je réussirai à tutoyer celui des six titres de Sportif de l'Année décrochés par Eddy Merckx. Mon père pourrait en parler. Lui-même ne l'a jamais remporté, car toute sa carrière, il a été barré par Eddy. C'est la raison pour laquelle je lui dédie celui-ci.´

Kim devance... Kim

Chez les dames, le titre était promis à une Kim. Hélas! pour Kim Gevaert, championne d'Europe indoor du 60 m et vice-championne d'Europe outdoor sur 100 et 200 m, la victoire de Kim Clijsters au Masters de Los Angeles pesa plus lourd dans la balance. La Limbourgeoise s'imposait du coup pour la quatrième fois d'affilée. Seule une certaine Ingrid Berghmans a fait mieux...

`Je le pressentais, déclara Kim Gevaert à l'issue du verdict. Le trophée aurait été le bienvenu, mais je suis contente avec cette deuxième place. Pour l'athlétisme ainsi que pour moi-même, il s'agit d'un bel honneur...´

Partie en Australie rejoindre son fiancé Lleyton Hewitt afin de préparer sa prochaine saison, la lauréate n'était à nouveau pas présente. À sa place, sa soeur cadette Elke, numéro un en double chez les juniores suite à ses victoires à Wimbledon et à l'US Open, reçut le privilège de récolter le trophée.

`Je pense sincèrement que le verdict est logique, confia pour sa part Lei Clijsters, présent dans la salle. Je ne suis généralement pas quelqu'un d'expansif, mais ce qu'elle a réalisé au Masters est extraordinaire. C'est un petit peu comme si Kim Gevaert avait battu Marion Jones. J'imagine qu'elle sera contente, mais je ne sais sincèrement pas où elle est à l'heure actuelle. J'imagine qu'elle dort...´

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous