Le XV de France vainqueur de l'Ecosse (51-9) et le pays de Galles, qui a battu l'Italie (27-15), ont rejoint samedi la Nouvelle-Zélande, qui avait écrasé les Tonga (91-7) la veille, parmi les qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe du monde de rugby.

Ces quarts de finale auront lieu les 8 et 9 novembre à Melbourne et Brisbane.

L'Australie, qui a atomisé la Namibie (142-0) pour sa part est virtuellement assurée de la qualification. Une victoire de l'Irlande sur l'Argentine dimanche à Adelaïde qualifierait les Wallabies pour les quarts de finale.

Les trois qualifiés certains et l'Australie devraient être rejoints dimanche par l'Angleterre, qui affronte le Samoa à Melbourne.

La journée de samedi a également été marquée par le succès de l'Australie qui a établi face à la Namibie un nouvel écart-record dans un match de tournoi final de Coupe du monde (+142 contre +128 pour la Nouvelle-Zélande face au Japon en 1995). Les Australiens ont également établi un nouveau record du nombre d'essais inscrits dans un Mondial (22 contre 21 aux All Blacks en 1995 face au Japon).

La France a impressionné face à l'Ecosse balayée (51-9) et 5 essais à 0. Impressionnants de maîtrise, les Français ont confirmé qu'ils pouvaient constituer de sérieux prétendants au titre avec l'Angleterre, la Nouvelle-Zélande et l'Australie. Le demi d'ouverture Français Frédéric Michalak a marqué 26 points, portant son total à 76 points inscrits en trois matches de Coupe du monde.

Les Gallois se sont appuyés sur une défense très solide pour battre l'Italie, décrocher la deuxième place du groupe D et atteindre les quarts de finale, comme en 1987 et 1999.

Déjà vainqueur des Fidji (61-18) le 11 octobre à Brisbane, puis du Japon (51-29) le 18 octobre à Townsville, le XV de France est certain de terminer à la première place de son groupe et devrait affronter le deuxième du groupe A, vraisemblablement l'Irlande ou l'Argentine, en quart de finale le dimanche 9 novembre à Melbourne. Les Français, invaincus face à l'Ecosse depuis 1999, comptaient treize points d'avance à la mi-temps (19-6), grâce à un essai de Serge Betsen, bien amené par Magne et Harinordoquy (39e), et à la botte de Michalak, auteur de quatorze points au cours des quarante premières minutes.

Sérieux et appliqué, le XV de France a inscrit quatre essais supplémentaires en seconde période par Imanol Harinordoquy, déposé derrière la ligne par le pack (50e), Michalak, après un superbe changement d'appuis (59e), Galthié après un départ en solitaire (63e) et Brusque, à la suite d'un exploit personnel (80+6e).

Au passage, le XV de France a établi un nouvel écart-record de ses confrontations face à l'Ecosse avec +42 contre +35 en 1998 à Edimbourg (51-16). Les Français ont également égalé le record du nombre de points (51) inscrits face à l'Ecosse. Le XV de France disputera son quatrième match de la première phase face aux Etats-Unis, le vendredi 31 octobre à Wollongong, dans la banlieue sud de Sydney.

Les 142 points concédés par les Namibiens contre les Australiens sans en rendre un seul constituent l'écart le plus large jamais enregistré en tournoi final d'une Coupe du monde. Le précédent record datait du Mondial-95 lorsque les Néo-Zélandais avaient battu les Japonais 145-17, une différence de 128 points.

En inscrivant 22 essais, les Australiens ont également battu le record du nombre d'essais (21) marqués lors de ce même match de 1995 par les All Blacks. Grâce à ce festival offensif, les Australiens ont fait le plein de points et pris provisoirement la tête du groupe avec 14 points, devant l'Irlande et l'Argentine (10 points). Une victoire irlandaise sur les Argentins dimanche qualifierait les Wallabies. Dans le cas contraire, il faudra attendre le résultats du duel Australie - Irlande le 1er novembre pour connaître les deux quart de finalistes.

Pour ce premier test-match disputé dans le vénérable stade ovale d'Adelaïde construit en 1871, la différence de niveau entre l'Australie et la Namibie fut telle qu'il n'est pas sûr que le public, plus habitué aux rencontres de cricket qu'aux sursauts d'un ballon ovale, ait compris que le rugby se jouait à deux équipes...