La délégation belge de neuf athlètes est rentrée bredouille de son court déplacement dans le nord de la France, hier, où le minimum pour les prochains Championnats du Monde se trouvait dans la ligne de mire de quelques-uns de nos compatriotes. Parmi eux, Cédric Van Branteghem n'aurait pas pu passer plus près: il s'en est, en effet, fallu d'un centième pour que le Gantois, troisième de l'épreuve, ne réussisse le chrono de qualification sur 400m (45.95). «Oui, c'est vrai que le coup est passé près! soufflait-il. Mais ce n'était pas encore l'objectif. J'ai bien négocié la première partie de la course et, ensuite, je n'ai plus songé qu'à limiter l'écart par rapport au Français Marc Raquil. Samedi, après le 300m que j'avais couru au Challenge Puttemans (NdlR: 33.19), j'avais annoncé un chrono de 46.50, pas mieux. Ce résultat constitue donc une bonne surprise et m'ouvre des perspectives pour la Coupe d'Europe le week-end prochain.»

À propos de perspectives, celle de retrouver Kim Gevaert face à Christine Arron était pour le moins alléchante mais, en raison d'un malaise de la Française semble-t-il, notre compatriote s'est retrouvée bien seule sur 100m. Plutôt lente dans sa mise en action, puis achevant la course en boulet de canon, la Brabançonne a gagné au terme d'une prestation correcte, sans plus, signant un chrono de 11.30 malgré le vent défavorable (-1m/s). «J'ai appris au tout dernier moment qu'Arron ne serait pas au départ, expliqua- t-elle. C'est dommage pour moi. Je dois cependant d'abord me préoccuper de ma propre course et j'ai malheureusement raté un appui dès les premiers mètres, ce qui m'a un peu déstabilisée. Mais je me suis bien reprise et je suis très contente de mes 20 derniers mètres. J'ai fini la course totalement relâchée et le chrono n'est, en définitive, pas mauvais du tout. Maintenant, je vais tripler 100m, 200m et 4x100m à la Coupe d'Europe, puis je me rendrai à Paris pour la Golden League. Il n'y a malheureusement pas de 200m au programme. Ensuite, ce seront les Championnats de Belgique, le meeting de Madrid, celui de Liège et la Nuit de l'Athlétisme, dernière étape avant le Mondial.»

Sur 1.500m, Veerle Dejaeghere a, elle aussi, flirté avec le minimum (4:08.20). Troisième en 4:08.70 d'une course remportée par la Russe Gorelova, la Flandrienne monte en puissance en fonction du 5.000m, son véritable objectif de qualification. «Avant Heusden, j'aimerais disputer un autre 5.00m et je compte pour cela sur Wilfried Meert», souriait-elle. Par ailleurs, Kevin Rans, 5e du concours de la perche, n'a pas réussi la performance souhaitée en ne franchissant qu'une barre à 5,20m. Quant à Jonathan Nsenga, auteur d'un chrono de 13.93 sur 110m haies, c'est surtout samedi, sur la piste de Genève, qu'il avait raté le coche, passant pour la deuxième fois en une semaine à trois centièmes du minimum...

pour remporter le 100m en 11.30, hier, à Villeneuve-d'Ascq. (PHOTO NEWS)

© Les Sports 2005