Dix grands noms du sport mondial ont mis un terme à leur carrière en 2001, parmi lesquels l’athlète américain Michael Johnson, mais un autre monstre sacré, son compatriote basketteur Michael Jordan, a choisi de sortir de sa retraite.

Trois ans après avoir tiré sa révérence sur un 6e titre en NBA, le championnat professionnel américain, «Air Jordan », 38 ans, a annoncé le 25 septembre son retour sur les parquets sous le maillot des Washington Wizards, l’équipe dont il est en partie propriétaire. S’il a retrouvé le numéro 23 qu’il a rendu célèbre, ses ailes de géant sont apparues rognées.

Michael Johnson, 34 ans, a bouclé de sa foulée de robot une carrière hors norme. Sa tournée d’adieux s’est terminée le 15 septembre à Yokohama (Japon), après une brassée d’hommages et de dollars, fruits d’un palmarès riche de cinq titres olympiques, de neuf couronnes mondiales et de trois records du monde toujours en vigueur: 19.32 sur 200 m, 43.18 sur 400 m et 2:54.20 au 4x400 m.

Légende

Un autre athlète de légende, le perchiste ukrainien Serguei Bubka, lui-aussi toujours détenteur des records du monde (6,14 m en salle et 6,15 m en salle), a officiellement tiré à 38 ans le rideau le 3 février après avoir annoncé sa retraite à l’issue des Jeux de Sydney quatre mois plus tôt. En costume-cravate, il siège désormais au Comité exécutif du CIO.

L’une des plus grandes figures du rugby moderne, l’Australien John Eales, a décidé de renoncer à 31 ans à jouer au niveau international. Référence en matière de jeu d’avants, cet imposant (2 m, 119 kg) 2e ligne s’est aussi illustré par un talent de buteur sans précédent à ce poste avec 173 points inscrits en 31 test-matches.

Vainqueur de deux Coupes du monde (1991 et 1999) à la tête des Wallabies, il a aussi fait l’unanimité par son comportement de gentleman sur et hors des terrains.

Une qualité à laquelle ne saurait prétendre le footballeur roumain Georghe Hagi qui a raccroché à 36 ans les crampons pour devenir pendant cinq mois sélectionneur de l’équipe nationale. Le temps d’échouer à la qualifier pour le Mondial 2002.

Elégant comme un matador balle au pied (gauche), il était capable de fureurs de toro dès qu’une mouche le piquait. Lors de son dernier match officiel avec son club de Galatasaray (Turquie) le 10 mars, il a insulté l’arbitre, lui a craché dessus avant de lui écraser le pied.

Adieu

Son collègue français Didier Deschamps avait plus de sang-froid, qualité qui en avait fait un atout maître à la tête de l’équipe de France de football. Champion du monde (1998) puis d’Europe (2000), vainqueur en club, de 3 coupes d’Europe, il a choisi à 31 ans de passer de la pelouse au banc de l’entraîneur, à Monaco.

En sports mécaniques, la Formule 1 a perdu son doyen, le Français Jean Alesi, 37 ans, qui a couru son 201e et dernier Grand prix le 14 octobre à Suzuka (Japon). Quant au Finlandais Mika Hakkinen, double champion du monde (1998 et 1999) il s’est accordé à 33 ans une année sabbatique en 2002. Sans exclure qu’elle puisse déboucher sur une retraite.

Quatre autres grands champions de ces dernières vingt années ont choisi également de quitter la scène.

Le Norvégien Bjoern Daehlie, plus grand skieur de fond de tous les temps avec 27 médailles olympiques ou mondiales, a rangé ses planches le 29 mars à l’âge de 33 ans.

Le rameur anglais Steven Redgrave, quintuple médaillé d’or olympique de 1988 à 2000 et neuf fois champion du monde de 1986 à 1999, officiellement retiré depuis l’an dernier, a fait à 39 ans un bref retour en forme d’adieu le 8 juillet pour s’imposer en quatre de couple aux Régates royales de Henley sur la Tamise.

Mamie

L’escrimeur allemand Arndt Schmitt, 15 fois médaillé aux jeux Olympiques ou aux Championnats du monde, a rengainé son épée le 21 avril pour se consacrer à son métier de dentiste.

Le Français Patrice Martin, 37 ans, «Petit prince » du ski nautique mondial avec 12 titres mondiaux et 26 records du monde, s’est éclipsé discrètement le 3 septembre.

Quant à la mamie du cyclisme, la Française Jeannie Longo, 43 ans, 13 titres de championne du monde entre 1985 et 2001, médaille d’or (route) aux Jeux d’Atlanta en 1996, recordwoman du monde de l’heure (45,094 km), elle sera toujours en selle en 2002.