Près de deux mois après le rendez-vous de la Coupe du monde de Malines, la Belgique renoue avec les épreuves internationales en cette fin de semaine, à l'occasion du jumping d'Hasselt. La 14e édition du rendez-vous limbourgeois a effectivement débuté jeudi dans les installations de l'Ethias Arena et constitue pour les cavaliers belges la première occasion de s'illustrer sur leurs terres en 2008.

C'est notamment la raison qui explique les présences simultanées de notre champion du monde, Jos Lansink, de Patrick Mc Entee (qualifié pour la toute prochaine finale de la Coupe du monde), de Judy-Ann Melchior, de Dirk Demeersman, de Ludo Philippaerts (l'organisateur) et de Kristof Cleeren, notre champion national, qui a retrouvé des montures juste à temps pour participer à l'événement.

L'ancien cavalier de Sea Coast ne sera donc pas resté bien longtemps "à pied". Un mois après le départ des chevaux d'Alain Cloet vers les écuries de Jos Lansink, Kristof Cleeren s'est en effet vu proposer une collaboration avec le haras de Zangersheide. Balougran Z, Cartoon Z - tous les deux de retour après un passage chez Rodrigo Pessoa - lui ont déjà été confiés, de même qu'Orchidée Z. "Je ne sais pas encore dire si je vais participer au Grand Prix", déclare le champion de Belgique qui devrait finaliser son accord avec Zangersheide à l'issue du concours.Un prize money à la hausse

En attendant, et à l'instar de tous les cavaliers présents, il se félicitera de participer à un rendez-vous embelli par l'arrivée d'une troisième étoile. Une nécessité pour Ludo Philippaerts : " Je veux que le concours continue sa progression et j'espère d'ailleurs rapidement pouvoir organiser une compétition quatre étoiles. C'est presque une obligation lorsqu'on s'installe dans des installations comme celles de l'Ethias Arena. Malheureusement, il est de plus en plus difficile de trouver des sponsors... ", regrette le cavalier international.

Il n'empêche, ce sont près de 30000 euros de gains supplémentaires qui sont venus s'ajouter au prize money global de l'organisation, cette année. "Cette augmentation de la dotation nous permet d'accueillir d'excellents cavaliers comme Jos Lansink ou Jessica Kürten mais aussi d'organiser deux épreuves comptant pour le ranking FEI", précise Ludo Philippaerts qui espère jouer les tous premiers rôles en vue dans le Grand Prix, dimanche, avec Cavalors Winningmood.